pexels/Rafael Caldeira – Photo modifiée par Les 3 sex*

Dysfonction érectile : Québec évalue le remboursement des médicaments

23 janvier 2020
px
text

Le 10 janvier dernier, un homme de La Prairie a déposé une pétition à l’Assemblée nationale afin de réclamer le remboursement du traitement pour la dysfonction érectile. Claude Boivin, 54 ans, s’est fait opérer en 2015 pour un cancer de la prostate. Depuis, il est atteint de dysfonction érectile et doit débourser environ 350 $ par mois afin de traiter sa condition médicale.

Bien que les reconstructions mammaires soient indemnisées dans les cas de cancers du sein, le traitement pour la dysfonction érectile est exclu du remboursement par la RAMQ au même titre que les médicaments prescrits à des fins esthétiques ou pour traiter la calvitie.

La dysfonction érectile est à la base de symptômes psychologiques de souffrance et de dépression. En militant ouvertement, Claude Boivin souhaite renverser les tabous. Il dénonce le message qu’envoie une telle exclusion : « C’est comme si on disait que la santé sexuelle, ce n’est pas de la santé. »

Le président de Procure, un organisme pour la lutte contre le cancer de la prostate, se réjouit d’une telle initiative publique. Depuis plusieurs années, l’organisme travaille en ce sens, en vain.

Dans un communiqué de presse, la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a réagi à la pétition. Elle se dit sensible à la situation et affirme avoir demandé une analyse à la RAMQ afin d’étudier la possibilité de rembourser le traitement de la dysfonction érectile. 

Références
https://www.lapresse.ca/actualites/sante/202001/21/01-5257671-dysfonction-erectile-le-remboursement-des-medicaments-sera-etudie.php
https://www.lapresse.ca/actualites/sante/202001/20/01-5257608-dysfonction-erectile-quebec-appele-a-rembourser-les-traitements.php

Source
Non applicable

dysfonction érectile, RAMQ, MSSS, tabou, santé sexuelle, médicament, remboursement, exclusion, Claude Boivin, pétition

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.