pexels/George Jr Kamau – Photo modifiée par Les 3 sex*

Un vaccin prometteur contre le paludisme gestationnel

13 février 2020
px
text

Le paludisme, aussi connu comme la malaria, est une maladie infectieuse particulièrement dangereuse pour les personnes enceintes et leurs enfants. Jusqu’à maintenant, aucun traitement n’existait pour contrer le paludisme gestationnel. En France, une équipe de chercheur.e.s ont récemment testé un vaccin qui s’annonce prometteur.

Chaque année, des millions de cas de malaria sont rapportés en Afrique. Dans certaines régions où le parasite en cause est une menace permanente, l’immunité est généralement acquise dès l’enfance. Toutefois, on note une suppression de l’immunité lors des premières grossesses. Les personnes enceintes s’exposent alors à plusieurs conséquences telles que l’anémie, l’hypertension maternelle, la fausse couche et la mort. Le parasite s’attaque aussi au fœtus, ce qui augmente le risque d’importants retards de croissance ou de mortalité infantile.  

Lors d’un essai clinique à Paris et au Burkina Faso, un nouveau vaccin a prouvé son efficacité, sans causer d’effet secondaire notable. Toutefois, pour envisager la mise en marché, le vaccin devra être testé de manière longitudinale auprès d’échantillons plus importants et diversifiés. 

L’objectif du vaccin est de permettre l’immunité face au parasite avant la première grossesse. L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) affirme que le vaccin « PRIMVAC pourrait empêcher jusqu’à 10 000 décès maternels et 200 000 décès infantiles chaque année ».

Pour plus de détails sur la recherche scientifique, visiter le : https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(19)30739-X/fulltext

Référence
https://sante.lefigaro.fr/article/paludisme-pendant-la-grossesse-un-nouveau-vaccin-prometteur/

Source
https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(19)30739-X/fulltext

Mots-clés paludisme gestationnel, Afrique, France, chercheur, vaccin, immunité, grossesse, mortalité infantile, retard de croissance

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.