Unsplash/Artem Labunsky - Photo modifiée par Les 3 sex*

Jouir d’avoir mal : comment comprendre les pratiques sexuelles masochistes?

17 février 2020
px
text

Date de publication
24 janvier 2020

Résumé original

La rencontre avec un patient venu initialement consulter pour des troubles du sommeil, qui cachaient une souffrance morale liée à des pratiques sexuelles masochistes avec une Domina a été à l’origine de ce travail de recherche. Cette recherche a pour objectif de tenter de comprendre comment émergent les fantasmes sexuels masochistes et ce que représentent ces pratiques sexuelles pour leurs adeptes, sur le plan de leur vie psychique et de leur sexualité. Seize sujets ont répondu à un questionnaire construit sur deux axes : les pratiques sexuelles elles-mêmes (des premiers fantasmes à leur mise en œuvre dans la sexualité), et le parcours biographique des sujets (histoire de vie, relations à la famille et à l’environnement). Il s’agit d’une recherche qualitative, dont les résultats ont été traités sous forme d’analyse thématique et de portraits de chaque sujet, pour rendre compte de la singularité de leur itinéraire. Les résultats de cette recherche indiquent que les pratiques sexuelles masochistes remplissent toujours une fonction pour ceux qui les choisissent. Elles constituent le plus souvent une solution à un conflit psychique lié à des modalités relationnelles précoces génératrices de souffrance et/ou des expériences traumatiques. Elles peuvent aussi constituer une solution à des troubles sexuels.

Référence
Benhamou, O. (2019). Jouir d’avoir mal : comment comprendre les pratiques sexuelles masochistes ? Sexologies. DOI : 10.1016/j.sexol.2020.01.003.

Pour demander la production scientifique entière aux auteur.e.s
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1158136020300037

masochisme, douleur, jouissance, violence, fantasmes, sexualité

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.