unsplash/AllGo – Photo modifiée par Les 3 sex*

Le travail des femmes pendant la pandémie

21 avril 2020
px
text

Une analyse des données du recensement du New York Times et des directives du gouvernement fédéral américain concernant les secteurs essentiels démontrent que le tiers des emplois tenus par des femmes aux États-Unis sont considérés essentiels, et la majorité de ces emplois aux premières lignes sont tenus par des femmes racisées. 

Ces occupations souvent sous-évaluées et surtout sous-payées sont la force qui tient le pays durant la pandémie. Ces travaux à risque incluent toutes les personnes en lien direct avec le public durant la pandémie, incluant sans s’y restreindre, les professionnel.le.s de la santé et les employé.e.s des magasins de services essentiels. Malgré tout, les emplois des secteurs essentiels n’ayant pas de rapport avec le public sont majoritairement détenus par des hommes.

Cependant, bien que la majorité des emplois totaux soient détenus par des hommes en temps normal, le taux de chômage  le plus élevé durant la crise est celui des femmes : au Québec, 10 % pour les femmes et 6 % pour les hommes. Selon l’ex-députée et ex-présidente de la Fédération des femmes du Québec, Françoise David, cela s’explique par le fait que la majorité des emplois tenus par les femmes sont « des services où on s’occupe des gens. » Elle ajoute aussi que « neuf femmes sur dix travaillent dans les services au Québec. » Les femmes se retrouvent donc sans emploi ou aux premières lignes.

Elle déplore aussi que les secteurs de massothérapie, de travail social et de psychologie soient considérés comme moins importants que le secteur minier ou la menuiserie. Plusieurs espèrent que les gens n'oublieront pas le rôle joué par les personnes travaillant dans les services essentiels une fois la crise terminée.

Références
https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/entrevue/165242/covid-19-chomage-travail
https://www.nytimes.com/2020/04/18/us/coronavirus-women-essential-workers.html

Source
Non applicable

secteurs essentiels, chômage, COVID-19, pandémie, femmes, hommes, services publics, Françoise David, professionnel.le.s de la santé, industrie du service

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.