bbc/gettyimage – Photo modifiée par Les 3 sex*

Maroc : campagne de haine contre les communautés LGBTQ+

30 avril 2020
px
text

Dernièrement au Maroc, une campagne de harcèlement et de dénonciation en ligne cible les personnes des communautés LGBTQ+. En temps de confinement, surtout, le outing représente une réelle menace à l’intégrité des individus.

À partir du 13 avril, plusieurs faux profils ont été créés sur les sites de rencontres afin de révéler l’orientation sexuelle ou l’identité de genre des utilisateurs et utilisatrices sur les réseaux sociaux. Ces dénonciations sont la plupart du temps accompagnées de messages haineux et mènent parfois au rejet par les familles ou par la communauté. Certains individus se sont vus licenciés ou même expulsés de leur logement.

Les responsables de certaines applications de rencontres ont diffusé des messages aux utilisateurs et utilisatrices pour les prévenir des risques de la campagne de harcèlement. D’autres ont supprimé tous les nouveaux comptes créés depuis le confinement. Des organismes de défense des droits humains ont rapidement mis en place des mesures d’aide et de soutien pour les communautés LGBTQ+ victimes de la campagne de outing.

Au Maroc, l’article 489 du Code pénal désigne les relations entre individus du même sexe comme étant des actes de déviance sexuelle. La loi prévoit une peine pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement. D’ailleurs, le Comité des droits de l’homme de l’ONU a condamné leur législation qui violerait le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, entériné en 1979 par le gouvernement marocain.

Human Right Watch dénonce la campagne de haine et de discrimination actuelle. De plus, l’organisme appelle à la dépénalisation des relations homosexuelles ainsi que le respect des droits humains des communautés LGBTQ+.

Référence
https://www.hrw.org/fr/news/2020/04/27/maroc-des-attaques-en-ligne-ciblent-les-hommes-presumes-homosexuels

Source
Non applicable

Maroc, LGBTQ+, harcèlement, application de rencontre, discrimination, article 489, droits humain, confinement, outing

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.