Unsplash.com/VelizarIvanov - Photo modifiée par Les 3 sex*

Héberger les ex-travailleuses du sexe à Montréal

4 septembre 2018
px
text

Le 7 septembre prochain, une première maison d’hébergement à long terme pour les anciennes travailleuses du sexe sera ouverte à Montréal. Dans le but de favoriser la réintégration sociale des « survivantes » d’exploitation sexuelle, c’est l’organisme La Sortie qui s’occupera de leur
offrir une résidence sécuritaire.

Bien qu’il existe plusieurs organismes provinciaux qui œuvrent à soutenir les femmes voulant arrêter le travail du sexe, dans la région de Montréal, aucun d’entre eux n’avait encore pour rôle d’héberger à long terme les ex-travailleuses du sexe.

Maylissa, une ex-travailleuse du sexe impliquée dans le projet, veut passer le message qu’il est possible de s’en sortir. Elle explique : « On va les accompagner de différentes façons. On peut les accompagner dans un processus judiciaire, les accompagner dans leurs habiletés sociales,
on peut les accompagner pour trouver un logement... ».

Pour le moment, l’organisme pourra seulement accueillir cinq femmes, par faute de financement. L’objectif est de tripler le nombre de places offertes, puisque les personnes impliquées dans des activités sexuelles commerciales ne se font pas rares à Montréal.

Références
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1121482/nouvelle-maison-hebergement-ex-travailleuses-sexe-montreal

Source
Non applicable

La sortie, réinsertion, travailleuses du sexe, logement, Montréal, prostitution

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.