Unsplash/Hian Oliveira - Photo modifiée par Les 3 sex*

Perceptions des comportements de rencontre chez les individus de la population générale ayant des traits autistiques élevés et faibles

29 mai 2020
px
text

Date de publication
29 mai 2020

Résumé original
Bien que de nombreuses personnes atteintes de trouble du spectre autistique (TSA) souhaitent avoir une relation romantique, elles font souvent part de leur anxiété et de leur incertitude quant aux comportements attendus dans un contexte de rencontre. L'objectif de la présente étude est de déterminer comment les individus de la population générale réagissent aux comportements de rencontre qui peuvent être perçus comme inattendus, déroutants, inappropriés ou peu attrayants. Les participant.e.s ont répondu à cinquante comportements sur le questionnaire sur les comportements dans les rencontres (par exemple, « pose trop de questions sur vous »), indiquant leur volonté de continuer à sortir avec quelqu'un en montrant chaque comportement. Les participant.e.s ont également rempli le Short Autism Spectrum Quotient pour indexer le degré auquel ils et elles ont personnellement vécu les traits autistiques. Une analyse des composantes principales a permis d'établir une structure à quatre facteurs pour ce questionnaire : comportements grossiers et peu attrayants, intrusifs, distants et idiosyncrasiques. Le genre a prédit de manière significative la variabilité des quatre facteurs, de sorte que les femmes ont perçu les comportements de rencontre de manière plus négative que les hommes, en particulier les comportements intrusifs. Ce résultat suggère que les hommes peuvent maximiser l'intérêt romantique d'une partenaire féminine en procédant modérément à des démonstrations de leur propre attraction. Par rapport aux personnes présentant des traits autistiques faibles, les participant.e.s présentant des traits autistiques élevés étaient nettement plus disposé.e.s à sortir avec des personnes ayant des comportements grossiers et peu attrayants et des comportements idiosyncrasiques et légèrement plus disposés à sortir avec des personnes présentant des comportements distants. Ainsi, les personnes autistes ou présentant des traits autistiques élevés peuvent être plus réceptives aux relations amoureuses avec d'autres personnes autistes. Toutefois, les personnes présentant des traits autistiques peuvent avoir des difficultés à reconnaître les comportements grossiers ou inappropriés dans un contexte de rencontre, ce qui peut entraîner un risque accru de victimisation sexuelle.

*Traduction libre

Référence
McMahon, C. M., Henry, S., Stoll, B. et Linthicum, M. (2020). Perceptions of Dating Behaviors Among Individuals in the General Population with High and Low Autistic Traits. Sexuality and Disability. doi: 10.1007/s11195-020-09640-5

Pour demander la production scientifique entière aux auteur.e.s
https://link.springer.com/article/10.1007/s11195-020-09640-5

autisme, comportements de fréquentations, perception des pairs, différences entre les sexes, traits autistiques ou symptomatologie, États-Unis

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.