pixabay/Cdd20 – Photo modifiée par Les 3 sex*

Une campagne de cyberharcèlement cible des journalistes pakistanaises

21 août 2020
px
text

Au Pakistan, des femmes journalistes ont récemment été victimes d’attaques sur les réseaux sociaux par des membres du gouvernement. Dans une déclaration commune, ces journalistes dénoncent le climat d’abus, d’intimidation et de peur instauré par le parti au pouvoir.

La campagne de haine semble bien planifiée afin de salir la réputation des journalistes relayant un point de vue divergent ou critique d’Islamabad. Elles sont quotidiennement accusées de propager de fausses nouvelles et d’être des journalistes lifafa, c'est-à-dire d'être payé.e.s et corrompu.e.s. La cybercampagne de haine multiplie les menaces de violence sexuelle ou physique ainsi que les insultes basées sur le genre.  Les informations personnelles de certaines personnes auraient même été relayées publiquement.

Les victimes craignent que ce cyberharcèlement incite à la violence et au crime à leur endroit. Elles déplorent le risque pour leur intégrité physique et psychologique, ainsi que la violation de leur liberté d’expression. Ces attaques alimentent l’autocensure et privent la population d’accéder à l’information véridique.

Le groupe exige que le gouvernement prenne action et punisse les personnes responsables des cyberattaques. Toutefois, depuis la publication de la déclaration commune, aucun commentaire n’aurait été fait par les membres au pouvoir. Au contraire, les cyberattaques se seraient intensifiées. 

Référence
https://docs.google.com/document/d/1DD8BQ53noKO6zHy-gysGnFjeKT4ride4uYtQsNNRYoc/edit

Source
https://rsf.org/fr/actualites/rsf-denonce-une-campagne-de-cyber-harcelement-de-femmes-journalistes-orchestree-par-le-gouvernement

Pakistan, journaliste, femme, cyberattaque, censure, gouvernement, Islamabad, menace, violence basée sur le genre

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.