pexels/Andrea Piacquadio – Photo modifiée par Les 3 sex*

Ontario : les soins prénataux pour les détenues non conformes aux normes internationales

25 août 2020
px
text

Une étude de l'Université McMaster, à Hamilton en Ontario, révèle que les femmes enceintes détenues dans les prisons de la province ne reçoivent pas de soins conformes aux normes de la santé.

Cette étude publiée dans JAMA Network Open, a été menée entre 2005 et 2015 par le Dr Dustin Costescu, professeur agrégé au Département d'obstétrique et de gynécologie, et son équipe. L'équipe a examiné la qualité des soins prénataux de 626 femmes détenues en Ontario, et de 2327 qui ont déjà été incarcérées. L'équipe de recherche a ensuite comparé les données avec 1,3 million de femmes ontariennes de la population générale.

Les résultats ont dévoilé que 48 % des femmes emprisonnées et 59 % des femmes qui avaient déjà été incarcérées ont reçu environ huit visites prénatales durant leurs grossesses, alors que 95 % des femmes de la population générale ont pu, elles, en bénéficier.

Avec des chiffres aussi bas pour les détenues et anciennes détenues, cela signifie que si les mères et les bébés sont malades, ils et elles ont moins de chance de se faire soigner. Selon le Dr Costescu, ces femmes ne savent même pas si elles font une grossesse multiple ou pas.

De la même façon, l’étude indique que seulement 38 % des femmes enceintes détenues ont eu des visites de soins prénataux lors du premier trimestre – alors que ce dernier est primordial dans le développement du fœtus – contre 80 % des femmes dans la population générale. 

Référence
https://www.cbc.ca/news/canada/hamilton/costescu-1.5692144

Source
https://es.jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2769105

étude, soins prénataux, prison, femme enceinte, grossesse, détenue, santé, Université McMaster, Hamilton, Ontario, Canada, Dr Dustin Costescu

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.