Ceci est mon sang (illustration de Catel) - Photo modifiée par Les 3 sex* - Utilisation équitable

Ceci est mon sang • Livre sur les menstruations

31 août 2020
px
text

Titre de l’outil
Ceci est mon sang • Livre sur les menstruations [➦]

Langue
Français

Clientèle visée
• Population générale (15 ans +)

Type
• Livre éducatif

Durée
N/A

Conception par
Élise Thiébaut, journaliste et féministe 

Date de sortie et de la dernière mise à jour
2017 (aucune mise à jour en date de la recension)

Description
Avoir ses « ourses », ses « ragnagnas », ses « coquelicots » ou « l’Armée rouge dans sa culotte »… Quelle que soit la façon dont on l’appelle, ce phénomène naturel qui consiste, pour les femmes, à perdre un peu de sang tous les mois (sans en mourir!) reste un tabou dans toutes les sociétés. Pour en finir avec cette injustice, Élise Thiébaut nous propose d’explorer les dessous des règles de manière à la fois documentée, pédagogique et pleine d’humour : à partir de son histoire personnelle, elle nous fait découvrir les secrets de l’ovocyte kamikaze et de la mayonnaise, l’histoire étonnante des protections périodiques (ainsi que leurs dangers ou plaisirs), les usages étranges que les religions ont parfois fait du sang menstruel… Et bien d’autres choses encore sur ce fluide, qui, selon les dernières avancées de la science, pourrait bien être un élixir de jouvence ou d’immortalité.

*** À noter que cette description est tirée directement de l’ouvrage. ***

Référence officielle
Thiébaut, E. (2017). Ceci est mon sang : petite histoire des règles, de celles qui les ont et ceux qui les font. Paris : Éditions La Découverte.

Accéder à la ressource
Ce livre est disponible en version papier et électronique à la Grande bibliothèque (BAnQ).

Vous pouvez également vous le procurer en librairie au coût de 15,95 $.

px
text
Précisions par l'équipe de recension
menstruations, sang, tabou, contrôle, injustice, femmes, hommes, histoire, protection, sexualité, flux menstruel, santé sexuelle

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.