unsplash/Benjamin Moss – Photo modifiée par Les 3 sex*

Des changements de restrictions facilitent l’accès à l’IVG médicale

16 septembre 2020
px
text

Selon une étude conduite par la Faculté de médecine de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), il semblerait que l’allègement des restrictions quant à la prise de la pilule abortive y faciliterait l’accès.

L’interruption volontaire de grossesse (ou IVG) par le biais de la pilule mifegymeso, constituée des médicaments mifepristone et misoprotol, a été approuvée en 2015 au Canada. La Dr Sarah Munro, professeure adjointe à la Faculté de médecine de la UBC et la principale autrice de l’étude, rappelle que l’accès aux outils de planification familiale est depuis longtemps inadéquat et inéquitable au Canada. L’IVG pharmacologique a pour but de faciliter l’accès aux soins de santé reproductive, mais les restrictions initiales quant à la prescription de la pilule y réduisaient l’accès, particulièrement dans les communautés rurales. 

Les restrictions initiales concernant la prise de la pilule abortive demandaient que le personnel soignant suive une formation relative à la pilule abortive et s’enregistre auprès du fabricant, que la personne ayant une IVG signe une décharge et passe une échographie au préalable et qu’elle prenne la pilule devant le ou la médecin.

Munro affirme que selon le personnel médical interrogé sur le sujet au cours de l’étude, les restrictions initiales sur la distribution de la mifepristone rendaient son accès plus limité pour la pantientèle. En effet, les résultats de l’étude démontrent que la nécessité que les médecins observent la prise de la pilule les découragaient à la prescrire.

L’étude de la UBC vise à fournir une base de l’expérience canadienne de la légalisation du médicament afin d’être utile aux autres nations désirant la légaliser.

 

Source
https://www.med.ubc.ca/news/easing-restrictions-on-abortion-pill-greatly-improved-access-to-care-in-canada/

IVG, avortement, pilule abortive, Sarah Munro, UBC, Canada, Santé Canada, ordonnance, médecine, mifepristone, mifegymeso, misoprotol,

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.