pexels/Rafael Guimaraes – Photo modifiée par Les 3 sex*

Argentine : lutte pour la légalisation de l’avortement

17 septembre 2020
px
text

Depuis plusieurs années, des militant.e.s pro-choix en Argentine luttent pour que le droit à l’avortement soit légal et gratuit dans leur pays. 

Inspiré par la sortie du documentaire Femmes d’Argentine de Juan Solanas, TV5 Monde rapporte que les personnes enceintes ont le droit d’interrompre leur grossesse que si elles se sont faites agressées sexuellement ou si leur vie en est menacée. Cette chaîne de télévision ajoute qu’à tous les ans, l'inaccessibilité à ce droit pousse des personnes à s’avorter de façon clandestine et mène 50 000 à 70 000 d’entre elles à être hospitalisées. D’après une médecin en Argentine, celles qui survivent « sont jugées et stigmatisées dès qu’elles entrent à l’hôpital parce qu’on considère qu’elles ont commis un crime. » D’ailleurs, les personnes les plus suseptibles de procéder à un avortement clandestin sont les jeunes femmes pauvres puisqu’elles n’ont pas les moyens financiers de se payer des médecins qui pratiquent cette intervention de façon illégale. 

En 2018, deux millions de personnes s’étaient mobilisées dans les rues de Buenos Aires pour faire voter le projet de loi en faveur de l’avortement. En raison de l’influence très présente de l’Église catholique, les sénateurs et sénatrices ont malgré tout rejeté le projet de loi. Cependant, Alberto Fernandez, le nouveau président de l’Argentine, a promis en 2020 un projet de loi en faveur de l’avortement. Par contre, l’épidémie de la COVID-19 force l’Argentine à repousser ce débat puisque le pays est davantage préoccupé à gérer la crise sanitaire actuelle. 

Référence
https://information.tv5monde.com/terriennes/legalisation-de-l-avortement-en-argentine-que-la-loi-soit-375087

Argentine, avortement, interruption volontaire de grossesse, manifestation, droits, pro-choix

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.