unsplash/Christian Erfurt – Photo modifiée par Les 3 sex*

Les migraines liées à l’orientation et à l’identité sexuelles

30 septembre 2020
px
text

Une étude publiée dans le journal en ligne JAMA Neurology révèle que les personnes LGBTQ+ ont un risque plus élevé de migraines que le reste de la population. 

Selon le Dr Jason Nagata, auteur principal de l’étude et professeur adjoint en pédiatrie à l’Université de la Californie à San Francisco, il semblerait que ces personnes aient 58 % plus de chances d'expérimenter une migraine, comparativement aux personnes cis et hétérosexuelles. Le groupe étudié comprenait 10 000 personnes entre 31 et 42 ans vivant aux États-Unis.

Nagata a également ajouté qu’il semblerait que les personnes majoritairement hétérosexuelles, mais expérimentant parfois de l’attirance vers des personnes de même sexe, aient plus de chances d’avoir des migraines que les personnes strictement hétérosexuelles. Le professeur émet l’hypothèse que les migraines pourraient être causées par le stress découlant de l’homophobie et de la discrimination que subissent les personnes n’adhérant pas aux stéréotypes de genre et d’orientation sexuelle.

Les auteur.e.s de l’étude précisent que les migraines sont la cinquième plus grande cause de la visite aux urgences par la patientèle dans les hôpitaux américains. Elles sont une forme de maux de tête souvent accompagnés de nausées et de sensibilité aux sons et à la lumière.

Référence
https://www.upi.com/Health_News/2020/09/28/LGBT-people-may-get-more-migraines-research-suggests/3721601324285/

Source
https://jamanetwork.com/journals/jamaneurology/article-abstract/2771029

États-Unis, Jason Nagata, pédiatrie, Université de la Californie, San Francisco, étude, personnes LGBTQ+, personnes hétérosexuelles, migraines

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.