Unsplash/Beca Tapert - Photo modifiée par Les 3 sex*

Ce que les personnes appartenant à des minorités sexuelles et de genre veulent que les chercheurs et chercheuses sachent sur les questions d'orientation sexuelle et d'identité de genre : une étude qualitative

1 septembre 2020
px
text

Date de publication
1er septembre 2020

Résumé original

Les personnes appartenant à des minorités sexuelles et de genre (MSG) — y compris les membres des communautés lesbienne, gay, bisexuelle, trans et queer — sont sous-étudiées et sous-représentées dans la recherche. Les questions actuelles sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre (OSOG) n'impliquent pas suffisamment les personnes appartenant à des minorités sexuelles et de genre, et il existe une lacune critique dans la compréhension de la manière dont les questions sur l’OSOG réduisent l'inclusion et la représentation empirique précise. Nous avons mené une étude qualitative pour répondre à la question suivante : « Pour les personnes appartenant à des minorités sexuelles et de genre, quelles sont les principales limites des questions actuelles sur leur orientation sexuelle et leur identité de genre? » Des groupes de discussion ont sondé les réactions aux questions liées à l’OSOG adaptées à partir d'enquêtes nationales antérieures et de directives de meilleures pratiques cliniques. Les questions ont été affinées et présentées dans le cadre d'entretiens cognitifs semi-structurés. L'analyse des modèles utilisant des thèmes a priori a guidé l'analyse. Il y a eu 74 participant.e.s : 55 dans neuf groupes de discussion et 19 dans des entretiens cognitifs. Les participant.e.s étaient divers.e.s : 51,3 % ont été identifiés comme des minorités de genre, 87,8 % comme des minorités sexuelles, 8,1 % comme des personnes hispaniques, 13,5 % comme des personnes noires ou afro-américaines et 43,2 % comme des personnes non blanches. Deux grands thèmes se sont dégagés : (1) les questions relatives à l'OSOG ne permettaient pas une fluidité et une complexité de l'identité, réduisant ainsi l'inclusion et la représentation, et (2) les prémisses des questions OSOG et les choix de réponses n'étaient souvent pas clairs quant à la dimension de l’OSOG évaluée. À notre connaissance, cela représente le plus grand ensemble de données qualitatives étudiant les perspectives des MSG lors de la réponse aux questions sur l’OSOG. Nous présentons des recommandations pour le développement et l'utilisation future des mesures de l’OSOG. L'attention portée à ces sujets peut améliorer la participation significative des personnes MSG à la recherche et à la mise en œuvre de cette recherche au sein et pour les communautés MSG.

*Traduction libre

Référence
Suen, L.W., Lunn, M.R., Katuzny, K., Finn, S., Duncan, L., Sevelius, J., Flentje, A., Capriotti, M. R., Lubensky, M. E., Hunt, C., Weber, S., Bibbins-Domingo, K. et Obedin-Maliver, J. (2020). What Sexual and Gender Minority People Want Researchers to Know About Sexual Orientation and Gender Identity Questions: A Qualitative Study. Archives of Sexual Behavior, 49, 2301–2318. DOI : 10.1007/s10508-020-01810-y

Pour demander la production scientifique entière aux auteur.e.s
https://link.springer.com/article/10.1007/s10508-020-01810-y

minorités sexuelles et de genre, orientation sexuelle, identité de genre, recherche qualitative, enquête de santé

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.