unsplash/CDC – Photo modifiée par Les 3 sex*

Découverte qui permet de lutter contre la gonorrhée et la méningite

26 novembre 2020
px
text

La Presse canadienne rapporte qu’une équipe de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) du Québec a découvert une molécule qui permettrait de lutter contre la gonorrhée et la méningite, et même contre les souches qui résistent aux antibiotiques. 

Cette découverte s’est faite par hasard lorsque les professeur.e.s Frédéric Veyrier et Annie Castonguay tentaient de trouver « des agents antimicrobiens efficaces contre différentes bactéries, notamment la bactérie Neisseria meningitis (qui cause la méningite) et Neisseria gonorrhoeae (qui cause la gonorrhée) ». 

Le chercheur Veyrier ajoute que cette molécule a une « activité [...] vraiment spécifique aux deux Neisseria pathogènes » et précise que malgré que ces dernières causent des maladies différentes, elles ont une grande ressemblance, comparativement à plusieurs autres bactéries Neisseria présentes dans l’organisme humain. Celles qu’on retrouve dans l’organisme ne sont pas toutes nuisibles et cette molécule s'attaque seulement à celles qui sont considérées comme dangereuses.

Cet été, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) annonçait que la résistance aux antibiotiques est considérée comme l’un des plus grands dangers pour la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement. L’OMS ajoute que plusieurs infections, telles que la gonorrhée, sont plus difficiles à traiter puisque les antibiotiques deviennent moins efficaces. 

Veyrier confirme que Neisseria gonorrhoea est davantage problématique en précisant qu’il y a de plus en plus de bactéries qui réussissent à résister aux antibiotiques. Il ajoute que « les Neisseria sont particulièrement problématiques en ce qui concerne l'antibiorésistance, parce qu'on sait que leur génome se modifie assez facilement ». 

Enfin, cette découverte pourrait permettre de développer de nouvelles thérapies et de mieux comprendre les Neisseria. 

Référence
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1751964/gonorrhee-meningite-nouvelle-molecule-inrs 

santé sexuelle, sexualité, science, avancée scientifique, ITSS, virus, transmission, recherche

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.