unsplash/Terricks Noah – Photo modifiée par Les 3 sex*

Hausse des violences contre les personnes LGBTQ+ au Kenya

2 décembre 2020
px
text

Un reportage de Voice of Africa révèle une explosion des cas de violence contre les personnes LGBTQ+ au Kenya. 

Selon Said Athmani, un défenseur des droits LGBTQ+, l’augmentation des cas d’abus serait liée à la propagation de la COVID-19 au Kenya. Il explique la hausse de ces situations problématiques par le fait que les gens passent plus de temps dans leur localité lorsque le couvre-feu est en place. Athmania dit que « quand les gens remarquent et reconnaissent que dans notre quartier nous avons des personnes LGBTQ, ils commencent à les maltraiter, à les victimiser, d’une manière qu’elles sentent qu’ils ne les veulent pas ici. »

Bien que le gouvernement kenyan ait sonné l’alarme sur l’augmentation des cas de violence sexiste, aucun soutien particulier n’a été proposé aux communautés LGBTQ+ depuis le début de la pandémie. Donna Awuor, la responsable des opérations de la Gay and Lesbian Coalition of Kenya (GALCK), affirme que « l’inclusivité est toujours étrangère à la plupart de ces organisations traditionnelles [comme les gouvernements] et elles essaient de nous mettre à l’écart. »

Rappelons qu’en 2019, la Haute Cour du Kenya a confirmé une loi de l’époque coloniale criminalisant les actes homosexuels à l’intérieur de ses frontières. Les personnes LGBTQ+ sont quotidiennement victimes de nombreux types de discrimination dans le pays.

Référence
https://www.voaafrique.com/a/les-lgbt-subissent-plus-d-abus-%C3%A0-cause-du-covid-19/5681874.html

Afrique, Kenya, justice, discrimination, sexualité, orientation sexuelle, identité de genre, violence, diversité, loi, droits LGBTQ+, communautés LGBTQ+, personne LGBTQ

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.