flickr.com/CEBIImagery - Photo modifiée par Les 3 sex*

La douleur génito-pelvienne à travers une lentille dyadique: vers un modèle de régulation des émotions interpersonnelles de la dysfonction sexuelle féminine

2 octobre 2018
Karolanne O'Keefe
px
text

Date de publication
Septembre 2018

Résumé original

Les chercheurs et les cliniciens reconnaissent le caractère intrinsèquement interpersonnel des dysfonctionnements sexuels féminins, étant donné que les deux partenaires ont un impact et sont touchés par ces difficultés.

Cependant, des modèles théoriques permettant de comprendre le rôle des facteurs interpersonnels dans les dysfonctionnements sexuels féminins font cruellement défaut et ont pourtant le potentiel de guider les recherches futures et de rendre les interventions plus efficaces. Le dysfonctionnement sexuel le plus largement étudié chez la femme et qui l’a été selon une approche dyadique incluant les deux membres des couples affectés est le trouble de la douleur génito-pelvienne/de la pénétration (GPPPD). Dans cet article, nous utilisons l’exemple du GPPPD pour introduire un nouveau modèle de régulation des émotions interpersonnelles de la dysfonction sexuelle chez les femmes.

Nous examinons d'abord l’état actuel des connaissances concernant les facteurs interpersonnels distaux et proximaux en lien avec le GPPPD. Nous décrivons ensuite notre modèle théorique et examinons les recherches pertinentes portant sur la douleur et le sexe en lien avec les processus de régulation des émotions - conscience, expression et expérience émotionnelle - dans le contexte du GPPPD, en incluant la fonction sexuelle, la satisfaction et la détresse. Ensuite, nous examinons comment les théories existantes dans les domaines de la douleur chronique et du sexe et la recherche sur les relations ont influencé notre modèle et comment notre modèle va au-delà de ces dernières. Enfin, nous discutons des implications du modèle proposé et de ses applications, y compris dans le contexte d’autres dysfonctionnements sexuels chez les femmes.

Référence
Rosen, N., et Bergeron, S. (2018). Genito-pelvic pain throught a dyadic lens : moving toward an interpersonal emotion regulation model of women’s sexual dysfunction.The Journal of Sex Research. DOI : 10.1080/00224499.2018.1513987.

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs :
https://www.researchgate.net/publication/327874080_Genito-Pelvic_Pain_Through_a_Dyadic_Lens_Moving_Toward_an_Interpersonal_Emotion_Regulation_Model_of_Women's_Sexual_Dysfunction

sexualité, féminin, femme, douleurs, conséquences, symptômes, dysfonctions, partenaire, sexe

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.