Radio-Canada/Philippe Morin – Photo modifiée par Les 3 sex* – Utilisation équitable

Discriminations : une enquête réclamée au sein de l’APN

8 décembre 2020
px
text

Une enquête indépendante sur les discriminations basées sur le genre et l’orientation sexuelle au sein de l'Assemblée des Premières Nations (APN) est réclamée par deux élu.e.s des Premières Nations : Doris Bill, cheffe de la Première Nation Kwanlin Dün au Yukon, et Khelsilem, conseiller de la Nation Squamish en Colombie-Britannique.

Ces élu.e.s souhaitent que toutes les formes de violence comme les discriminations ainsi que les violences sexuelles, la violence latérale (violence dirigée contre ses pairs plutôt que contre une hiérarchie ou un système colonial ou oppresseur) et l'intimidation, soient réduites à néant au sein de l’APN, apprend-on à Radio-Canada. Les chef.fe.s et les délégué.e.s du pays pourront voter lors de l'assemblée générale annuelle de l'APN, les 8 et 9 décembre prochain.

« Il y a beaucoup de jeunes qui ont le sentiment que l'APN ne les représente pas correctement et cette question est importante pour [elles et] eux », a déclaré Mme Bill, ajoutant que les jeunes et les femmes ont besoin de se voir reflété.e.s et représenté.e.s dans cette organisation dominée par des hommes.

Référence
https://ici.radio-canada.ca/espaces-autochtones/1754792/discrimination-genre-orientation-sexuelle-autochtones-assemblee-premieres-nations

inclusion, inclusivité, respect, tolérance, diversité, diversité sexuelle, diversité de genre, égalité, sexisme, LGBTQ+

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.