unsplash/Katsiaryna Endruszkiewicz – Photo modifiée par Les 3 sex*

Le système judiciaire afghan mal adapté aux femmes

9 décembre 2020
px
text

Selon un rapport de l’ONU, il semblerait que le système de justice afghan ne serait pas approprié pour combler les besoins des femmes ayant vécu de la violence ou des crimes sexuels. Le rapport a été publié conjointement par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDR) et la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) ce lundi.

En effet, le rapport révèle que seulement la moitié des crimes violents ou sexuels vécus par des femmes et rapportés aux autorités entre septembre 2018 et février 2020 ont été portés devant les tribunaux. Il semblerait également qu’un seul des cas de mariage d’enfants ait mené à une conviction.

Bien que la Loi sur l’élimination de la violence envers les femmes ait été mise en vigueur en 2009, elle ne suffit pas à enrayer le fléau de ces violences, puisque la Loi requiert que la victime donne elle-même suite à sa plainte afin que l’enquête continue, ajoutant au fardeau de la victime. 

La Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, affirme reconnaître les efforts entrepris par l’Afghanistan au fil des ans afin d’assurer une justice équitable et sans discrimination envers quiconque, incluant les femmes. Bachelet admet tout de même que ces efforts ne suffisent pas.

Référence
https://news.un.org/en/story/2020/12/1079422

Source
https://www.ohchr.org/Documents/Countries/AF/UNAMA_OHCHR_Violence_Women.pdf

Afghanistan, Asie Centrale, justice, féminisme, femme, égalité, genre, violence, abus, mariage forcé, consentement, viol, sexisme

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.