unsplash/Lise Savard – Photo modifiée par Les 3 sex*

Violences sexuelles chez les femmes inuit dans le secteur minier

12 avril 2021
px
text

Un rapport publié le 31 mars dernier démontre que des femmes inuit qui travaillent dans l’industrie minière canadienne « ont subi des violences et du harcèlement sexuels "à répétition" sur leur lieu de travail ».

Radio-Canada rapporte que l'organisme national pour femmes inuit Pauktuutit et l’agence autochtone de service-conseil Firelight Research auraient recueilli les témoignages de 29 femmes. Leur analyse montre que plusieurs d’entre elles ne se sentent pas en sécurité dans ce domaine. 

« Plus de la moitié des femmes interrogées ont confié avoir été victimes à répétition de violences et de harcèlement sexuels sur leur lieu de travail, principalement des commentaires sexistes, des attouchements et des violences psychologiques. » 

Rebecca Kudloo, présidente de l’organisme pour femmes inuit Pauktuutit, souligne que les victimes n’ont pas suffisamment de ressources d’aide pour lutter contre cette problématique : « Certaines femmes ne signalent pas [les incidents] parce qu’elles doivent faire face à leur agresseur. C’est quelque chose qu’il faut régler. »

Le rapport soulève également qu’un obstacle aux signalements est le manque de femmes inuit dans des postes en ressources humaines ou dans la direction. 

Ainsi, à la suite de la parution du rapport, des entreprises minières, telles que Agnico Eagle, travaillent avec Kudloo afin d’améliorer les conditions de travail des femmes inuit.

Référence
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1783211/mines-femmes-inuit-victimes-violences-sexuelles-harcelement-pauktuutit

Canada, emploi, sexisme, violence, abus, autochtone, victime, étude

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.