unsplash/Bogomil Mihaylov – Photo modifiée par Les 3 sex*

Dis son nom : des dénonciatrices poursuivies par Alexandre Douville

16 juin 2021
px
text

La Presse rapporte que l'humoriste Alexandre Douville réclame 120 000 $ aux dénonciatrices et dénonciateurs pour les dommages causés à sa carrière par des témoignages lors de la vague de dénonciations « Dis son nom » en juillet 2020. 

L'humoriste soutient que les témoignages de Mélodie Danis, Janie Côté et deux autres personnes, ainsi que la diffusion des dénonciations sur Facebook par Sébastien St-Germain, ont nui à sa carrière au point qu'il a dû arrêter sa carrière d'humoriste de façon publique. Il affirme que la perspective de faire des spectacles n'est plus possible en raison de la tache faite à sa réputation par les dénonciations. En dommages et intérêts, Douville réclame 119 275 $ pour perte de revenus et 30 000 $ de dommages moraux. Il demande également une lettre d'excuses sur Facebook.

Les dénonciations de juillet 2020 font état de la réception d’une photo non désirée du pénis de Douville, de relations sexuelles non consenties et de menaces de partager des vidéos intimes. Dans sa poursuite publique au palais de justice de Montréal, l'humoriste affirme que les témoignages ne visaient qu'à l'humilier sur les réseaux sociaux et à lui nuire. 

La Presse note que l'humour de Douville traitait de « la culture du viol et du politiquement correct ». C'est la deuxième fois que Douville est visé par des allégations d'inconduite sexuelle après une lettre anonyme en 2019.

En réponse à la poursuite d'Alexandre Douville, l'avocat de Janie Côté a déposé une lettre en preuve dans laquelle elle déclarait en janvier 2021 vouloir poursuivre l'humoriste en dommages et intérêts. 

Référence
https://www.lapresse.ca/arts/spectacles/2021-06-14/allegations-d-infractions-sexuelles/un-humoriste-poursuit-ses-denonciateurs-pour-120-000.php

#MoiAussi, consentement, légal, infraction sexuelle, intimidation manipulation, image publique, pression sexuelle, humour, Québec

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.