flickrWilliam Murphy – Photo modifiée par Les 3 sex*

Hongrie : interdiction de promouvoir l’homosexualité auprès des mineur.e.s

17 juin 2021
px
text

Mardi dernier, le parlement de la Hongrie a entériné un document législatif qui interdit la « promotion de l’homosexualité » auprès des personnes de moins de 18 ans. Cette restriction fait suite aux différentes mesures adoptées dans les derniers mois qui limitent les droits des communautés LBGTQ+ dans ce pays.

Ce projet de loi vise, entre autres, l’interdiction de programmes éducatifs, de publicités, de séries télévisées et de films qui mettent de l’avant des personnes ou personnages provenant de minorités sexuelles et de genre. Également, plusieurs évènements, tels que la parade de la fierté gaie, devront être repensés pour répondre aux nouvelles attentes du premier ministre Victor Orbán.

Énonçant vouloir protéger le droit des enfants, le gouvernement en place insiste sur le fait que « la pornographie et les contenus qui représentent la sexualité ou promeuvent la déviation de l’identité de genre, le changement de sexe et l’homosexualité ne doivent pas être accessibles aux moins de 18 ans. » 

Plusieurs organisations dénoncent les mesures instaurées par la Hongrie. Entre autres, le porte-parole hongrois d’Amnesty International encourage les États de l’Union européenne (UE) à exprimer leur mécontentement face à ces restrictions qui vont contre leur charte des droits fondamentaux interdisant toute discrimination basée sur l’orientation sexuelle. Ce n’est pas la première fois que la Hongrie, membre de l’UE depuis 2004, est accusée de bafouer les droits fondamentaux de la charte.

Référence
https://www.ledevoir.com/monde/europe/611157/droit-la-hongrie-bannit-la-promotion-de-l-homosexualite-aupres-des-mineurs

homosexuel, lesbienne, bisexualité, transgenre, transidentité, propagande, stigmatisation, identité de genre, liberté d’expression, manifestation, opposition, révolte, politique, élection, pouvoir

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.