reshot/lelia_milaya – Photo modifiée par Les 3 sex*

Église catholique française : 216 000 victimes d’abus sexuels

7 octobre 2021
px
text

Après deux années d’enquête, la Commission indépendante sur les abus dans l’Église (CIASE) a révélé que 216 000 enfants et adolescent.e.s ont été victimes d’abus sexuels par des clercs ou des croyant.e.s religieux et religieuses depuis 1950. Si on compte également les violences commises par des personnes laïques intervenant au sein de l’Église (enseignant.e.s, surveillant.e.s, etc.), ce chiffre s’élève à 330 000.

De par cette même enquête, on a pu apprendre qu’un minimum de 2 900 à 3 000 prêtres et religieux et religieuses avaient pu commettre des violences entre 1950 et 2020.

Avant les années 2000, l’Église prêtait peu d’importance à ces allégations. En 2021, à la suite de la conscientisation accablante de ces chiffres, le président de la Conférence des évêques de France a pris ses responsabilités en déclarant sa honte et en prononçant des excuses à l’égard des victimes. L’épiscopat, malgré les réticences de ses fidèles, a également promis de mettre en place des compensations financières pour les victimes à partir de 2022. Enfin, le pape François a promis d’analyser avec précaution ce rapport.

La parution de cette enquête a permis de donner, à ce jour, une « reconnaissance institutionnelle » aux victimes et une conscientisation de l’absence de prise de responsabilité dont fait état l’Église catholique.

Elle a également proposé des outils pour prendre en charge la souffrance des victimes (écoute des victimes, réparation financière, politique de reconnaissance) et pour éviter que de tels actes soient commis de nouveau au sein de l’Église catholique française (prévention, formation des prêtres et des religieux et religieuses, transformation de la gouvernance de l’Église).

Référence
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1829289/victimes-mineurs-abus-sexuels-clerge-france-commission

abus, abstinence, adolescence, agresseur, droit, enfant, sexe, consentement

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.