unsplash/Towfiqu barbhuiya – Photo modifiée par Les 3 sex*

Le stealthing : officiellement une infraction en Californie

12 octobre 2021
px
text

La Presse rapporte que la Californie devient le premier État américain à légiférer le stealthing, terme désignant la pratique du retrait non consenti du condom lors d’une relation sexuelle. Le projet de loi avait été adopté le mois dernier et a été promulgué le 7 octobre dernier.

Alexandra Brodsky, avocate et auteure de l’ouvrage Sexual Justice, mentionne dans une étude publiée dans le Columbia Journal of Gender and Law en 2017, que le retrait du préservatif sans consentement met à risque les victimes d’une grossesse non désirée et de contracter une ITSS et est vécue comme une atteinte à la dignité et à l’autonomie.

Le stealthing, en Californie, est considéré comme un délit civil et non criminel. Selon Marie-Amélie George, professeure agrégée de droit à la Wake Forest University, la poursuite civile est une démarche coûteuse, mais ne requiert pas de preuve hors de tout doute raisonnable, contrairement à la poursuite criminelle.

Au Canada, le stealthing n’est pas spécifié dans la loi. Cependant, en 2014, la Cour suprême a condamné un homme pour agression sexuelle grave après qu’il ait percé des trous dans un condom et en 2019, un homme de Salaberry-de-Valleyfield a été condamné pour agression sexuelle après avoir retirer le condom sans le consentement de l’autre personne.

Référence
https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-10-08/la-californie-legifere-sur-le-retrait-non-consenti-du-condom.php

États-Unis, agression sexuelle, loi, juridique, politique, ITSS, grossesse non désirée, santé sexuelle, santé reproductive, progressiste, viol, agression à caractère sexuel

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.