Unsplash/Mercedes Mehling – Photo modifiée par Les 3 sex*

Iran : deux femmes lesbiennes condamnées à mort

13 septembre 2022
px
text

Selon BBC News, deux femmes iraniennes auraient été condamnées à mort en raison de leur orientation sexuelle, témoignant du climat de persécution envers les personnes LGBTQ+ au sein de la République islamique d’Iran. Zahra Sadiqi Hamedani, 31 ans, et Elham Choubdar, 24 ans, étaient amies et entretenaient une relation d’affaires, les deux vendant des produits de beauté. Zahra avait affirmé lors d’une entrevue en mai 2021 : « Mon plus grand espoir à vie est de lever le drapeau arc-en-ciel en Iran et crier le fait que nous existons ». Elle a été arrêtée quelques mois plus tard et vient tout juste de recevoir sa sentence. 

Les deux femmes auraient été reconnues coupables de traite de personnes et de « corruption sur Terre », un terme de la loi coranique désignant un comportement anti-islamique. Bien qu’aucune preuve n’ait été fournie pour soutenir ces accusations, il semble qu’il soit courant pour les autorités iraniennes d’ajouter de fausses accusations pour les personnes LGBTQ+. Par exemple, les forces de l’ordre peuvent ajouter des accusations de viol, d’inceste ou de trafic de drogues, même si les relations sexuelles entre personnes de même sexe sont déjà punissables par la peine de mort. 

Zahra et Elham ont le droit de se tourner vers la Cour suprême du pays afin de renverser la sentence, mais leurs chances sont très faibles. En effet, le plus haut tribunal a déjà la réputation de soutenir les peines les plus sévères, s’alignant ainsi à la ligne dure du président Ebrahim Raissi, qui qualifie l’homosexualité de « comportement sale » et de « barbarisme moderne ». 

Référence
https://www.bbc.com/news/world-middle-east-62821763

LGBT+, loi, violence institutionnelle, discrimination, oppression, droit, orientation sexuelle, stigmatisation

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.