flickr.com/brx0 - Photo modifiée par Les 3 sex*

Le Canada en ferait trop peu en matière d'aide internationale pour les femmes, selon Oxfam

17 octobre 2018
px
text

Dans un récent rapport publié par Oxfam, le gouvernement fédéral de Justin Trudeau, autoproclamé féministe, est pointé du doigt pour sa faible participation aux actions humanitaires visant les femmes.

En effet, malgré les avancées du Canada en matière d'égalité des genres, les dépenses consacrées à l'aide internationale par le Canada sont à 0,26  % du revenu national brut alors que l'objectif fixé par les Nations unies est de 0,7  %. Or, comme le mentionne le rapport, les femmes seraient touchées de manière disproportionnée dans des crises à travers le monde.

Pour son enquête, Oxfam s'est penché sur les zones de conflits et les camps de réfugiés dans lesquels l'aide apportée aux femmes est insuffisante et où les femmes sont défavorisées par rapport aux hommes. Certaines statistiques montrent que 25 à 50  % des décès maternels sont dus à des avortements non sécuritaires. Effectivement, la santé sexuelle et reproductive est souvent perçue comme une nécessité secondaire en temps de crise, et donc ignorée de l'aide humanitaire.

Dans le rapport, Oxfam demande au Canada que 15  % de toute son aide humanitaire soit alloué aux besoins des femmes et des filles. On y recommande également d'augmenter les actions visant à restreindre l'accès aux armes pour les groupes qui commettent des actes de violence fondés sur le genre.


Référence
https://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/201810/16/01-5200392-refugiees-le-canada-doit-en-faire-plus-dit-oxfam.php 

Source
Non disponible

femme, filles, Canada, aide, action humanitaire, Oxfam, réfugiées, santé sexuelle, soins, déception

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.