flickr.com/Ben Raynal - Photo modifiée par Les 3 sex*

Le rôle médiateur de la détresse sexuelle dans les associations entre l’estime de soi et le bien-être chez les femmes souffrant de douleur génito-pelvienne: une étude d'expérience dyadique

18 octobre 2018
px
text

Date de publication
Octobre 2018

Résumé original

La vestibulodynie provoquée (PVD), cause fréquente de douleur génito-pelvienne chez les femmes, est associée à une moins bonne santé psychologique et sexuelle chez les couples affectés. Une plus grande contingence sexuelle de l’estime de soi (CSW) - définie comme une estime de soi qui dépend du succès ou de l'échec perçu d'une relation sexuelle - a été associée à un bien-être plus faible au sein d’une étude transversale visant les couples aux prises avec une PVD.

Cette étude visait à déterminer si la détresse sexuelle quotidienne influait sur les associations entre une plus grande CSW sexuelle et une satisfaction sexuelle plus faible et une plus grande anxiété, une humeur dépressive et la douleur des femmes chez les couples touchés. Les femmes (N = 125) atteintes de PVD et leurs partenaires ont rempli le « Sexual CSW Scale », puis des sondages quotidiens en ligne pendant huit semaines afin de mesurer la détresse sexuelle, la satisfaction sexuelle, l’anxiété, l’humeur déprimée et la douleur ressentie pendant les rapports sexuels.

Les analyses à plusieurs niveaux ont été basées sur le modèle d'interdépendance acteur-partenaire (APIM). Chez les femmes qui avaient une CSW sexuelle élevée (comparée à une CSW sexuelle basse), les jours d'activité sexuelle où leur détresse sexuelle était plus grande, elles ont signalé une satisfaction sexuelle plus faible et une anxiété, une humeur dépressive et une douleur plus importante (par rapport à leur niveau moyen pour tous les jours d’activité sexuelle).

Les résultats suggèrent que la détresse sexuelle quotidienne pourrait être en lien avec une plus grande CSW sexuelle et un plus faible bien-être au quotidien chez les femmes atteintes de PVD.

Référence
Glowacka, M., Bergeron, S., Delisle, I., et Rosen, N. (2018). Sexual distress mediates the associations between sexual contingent self-worth and well-being in women with genitopelvic pain : a dyadic daily experience study.The Journal of Sex Research. DOI: 10.1080/00224499.2018.1525334.

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs :
https://www.researchgate.net/publication/328185811_Sexual_Distress_Mediates_the_Associations_Between_Sexual_Contingent_Self-Worth_and_Well-Being_in_Women_With_Genitopelvic_Pain_A_Dyadic_Daily_Experience_Study 

estime de soi, bien-être, femme, détresse, douleur, satisfaction sexuelle, dépression, douleur génito-pelvienne

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.