flickr.com/raphael perez- Photo modifiée par Les 3 sex*

Le nombre estimé d'utilisateurs potentiels de la PrEP parmi les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et s’identifiant comme étant gay en Australie

25 octobre 2018
Karolanne O'Keefe
px
text

Date de publication
Octobre 2018

Résumé original

Nous avons estimé la taille de la population d’hommes s’identifiant comme étant homosexuels et ayant des rapports sexuels avec des hommes éligibles pour la PrEP en Australie, conformément aux directives nationales en vigueur sur la PrEP. À l’aide d’indicateurs d’aide fournis par l’« Australian Bureau of Statistics », l’enquête nationale représentative « Second Australian Study of Health and Relationships » et la surveillance nationale du comportement du VIH, nous avons calculé la taille de la population des hommes homosexuels sexuellement actifs et estimé le nombre de cas éligible au PrEP en utilisant différents scénarios basés sur les directives nationales.

En 2015, environ 108 850 hommes homosexuels sexuellement actifs âgés de 16 à 69 ans ont été classés comme présentant un risque d'infection par le VIH en Australie. Parmi ces hommes, 10 558 à 30 913 (9,7 % à 28,4 %) étaient classés à risque élevé et donc admissibles à la PrEP, le plus souvent en raison de relations sexuelles sans condom avec des partenaires occasionnels (6,1 % à 15,5 %), de la présence d’ITS (5,4 % à 10.6 %) ou de l’utilisation de méthamphétamine en cristaux (1,4 % à 9,4 %). Les estimations les plus élevées incluaient des hommes susceptibles d’être à risque pour le VIH sur des périodes plus courtes ou avec moins de partenaires. Les directives australiennes sur la PrEP recommandent de cibler les personnes présentant un risque élevé de contracter le VIH. Notre estimation des utilisateurs potentiels de la PrEP a informé de la mise en œuvre de cette dernière en Australie. Le choix des critères d'éligibilité à la PrEP et l'interprétation des lignes directrices affectent fortement les estimations de la population.

À l'avenir, un nombre plus élevé d'hommes homosexuels pourraient être admissibles à la PrEP, car les estimations sont en grande partie définies par les pratiques sexuelles et suivent les tendances des relations sexuelles anales sans préservatif. Nos méthodes d'estimation peuvent être adaptées à d'autres paramètres.

Référence
B. Zablotska, I., Gray, R., Whittaker, B., Holt, M., Wright, E., Prestage, P., O’Donnell, D., et Grulich, A. (2018). The estimated number of potential PrEP users among gay-identifying men who have sex with men in Australia.PLoS ONE, 13(10). DOI : 10.1371/journal.phone.0204138.

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs :
https://www.researchgate.net/publication/328370076_The_estimated_number_of_potential_PrEP_users_among_gay-identifying_men_who_have_sex_with_men_in_Australia 

hommes, relations sexuelles, sexualité, sexe, homosexualité, gai, VIH, pratiques sexuelles, préservatifs

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.