flickr.com/Housing Works Thrift Shops - Photo modifiée par Les 3 sex*

Des poupées vivantes? Le rôle du vêtement et de la mode dans la «sexualisation»

25 octobre 2018
px
text

Date de publication
Septembre 2018

Résumé original

Cet article examine le rôle que les vêtements et la mode ont joué, ou continuent de jouer, dans la « sexualisation ». Il est à noter que la mode, comme c’est le cas pour l’habillement, n’a souvent joué qu’un rôle très mineur dans les discussions beaucoup plus larges sur la « sexualisation », dont une grande partie ne permet pas de problématiser le sens à donner aux vêtements concernés.

L’article examine donc ce qui pourrait constituer un vêtement ou une mode «sexualisée» - qu’il s’agisse simplement de dévoiler de la chair, d’une tenue trop «adulte», ou en quelque sorte «pornographique» dans ses dérivés ou connotations. En outre, la mode et la tenue vestimentaire suscitent depuis longtemps une vive préoccupation chez les féministes, qui se sont souvent retrouvées prises entre le fait de les percevoir comme oppressives et définies par les hommes, ou expressives et, en quelque sorte, habilitantes. Ce qui est souvent en jeu ici, c’est l’importance même de la mode ou de la tenue vestimentaire en tant que communicateur plus large du statut ou de la personnalité. S'appuyant sur des théories féministes et de la mode bien établies, cet article explique ce lien. En outre, la « fonction » de la mode en tant qu’affiche a également une longue histoire de différences de genre souvent méconnues qui précèdent la résistance féministe ultérieure tout en l’informant.

L’article examine également dans quelle mesure les conceptions de la mode peuvent influencer ou perturber davantage la politique féministe contemporaine en matière de tenue vestimentaire, et les tentatives d’autonomisation des jeunes femmes sont discutées. En résumé, une analyse de la mode et de la tenue vestimentaire en soi est nécessaire pour développer une compréhension plus éclairée des processus de « sexualisation » et de leur résistance.

Référence
Edwards, T. (2018). Living dolls ? The role of clothing and fashion in « sexualization ».Sexualities. DOI: 10.1177/1363460718757951.

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs :
http://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/1363460718757951 

vêtements, mode, sexualisation, femmes, filles, féminisme, oppression, expression, pornographie

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.