Flickr.com/Tiago Mendes-Costa- Photo modifiée par Les 3 sex*

L’affect négatif des lesbiennes envers les minorités sexuelles présentant des caractéristiques masculines et féminines stéréotypées

2 novembre 2018
px
text

Date de publication
Octobre 2018

Résumé original

Nous avons enquêté sur l’affect négatif des lesbiennes envers des personnes gaies et lesbiennes présentant des caractéristiques féminines/négatives. Soixante et onze lesbiennes d’origine italienne ont répondu à des questionnaires d'auto-évaluation.

Les analyses ont montré que le scénario de l’homme homosexuel efféminé (HHE) susciterait un affect négatif plus important que les trois autres scénarios (la femme lesbienne féminine ou masculine et l’homme gai masculin) et que la stigmatisation sexuelle intériorisée des participantes serait un modérateur de la relation entre leur perception de leur propre féminité et l’affect négatif. Lorsque les lesbiennes ont rapporté se percevoir comme étant peu féminines, les niveaux de stigmatisation n’ont pas affecté leur évaluation de l’HHE. À l’opposé, lorsqu’elles se percevaient comme étant très féminines, les lesbiennes présentant une forte stigmatisation rapportaient plus d'émotions négatives que les autres.

Référence
Salvati, M, Pistella, J., Giacomantonio, M., et Baiocco, R. (2018). Lesbian’s negative affect toward sexual minority stereotypical masculine and feminine characteristic. International Journal of Sexual Health. DOI : 10.1080/19317611.2018.1472705.

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs :
https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/19317611.2018.1472705 

Lesbiennes, féminité, masculinité, stigmatisation sexuelle, intériorisation, affect négatif

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.