Unsplash.com/JankoFerlič - Photo modifiée par Les 3 sex*

Au Québec, le premier homme sage-femme

6 novembre 2018
px
text

Louis Maltais est le premier Québécois qui s’est inscrit et qui a complété sa formation de sage-femme à l’Université du Québec à Trois-Rivières. En effet, le jeune Québécois de 31 ans voulait exercer un métier qui lui permettrait d’être en contact avec des personnes. L’approche centrée sur le patient l’a attiré vers ce baccalauréat en pratique de sage-femme.

D’ailleurs, un documentaire nommé Un homme sage-femme, réalisé par Martine Asselin et qui porte sur son expérience personnelle, sera diffusé.

D’après le jeune homme, ses patientes sont ouvertes et réceptives à la présence d’un homme parmi elles ainsi que ses collègues. Il estime qu’environ 1 femme sur 20 ne désire pas sa présence lors de l’accouchement.

Louis Maltais souligne : « Je pense que ce n’est pas pour tous les hommes parce que c’est très féministe, et c’est un élément très important, mais quand on se sent vraiment à l’aise avec ça, les femmes sont très ouvertes ».

Actuellement, au Québec, 4,2 % des accouchements ont été accomplies par des sages-femmes, plus précisément 5 374 naissances.

Bien que les sages-femmes de sexe masculin sont rarissimes au Canada, l’Association canadienne des sages-femmes témoigne que ce n’est pas nécessairement le cas mondialement.


Référence
https://www.lapresse.ca/actualites/sante/201811/04/01-5202910-le-premier-homme-sage-femme-se-sent-bien-a-laise.php 

Source
Non applicable

sage-femme, accouchement, Québec, féminisme, Canada, professionnel, féministe, sexologie, homme

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.