Flickr.com/Jon Wiley - Photo modifiée par Les 3 sex*

Tanzanie : une équipe spéciale pour traquer les membres de la communauté LGBTI

7 novembre 2018
px
text

Amnesty International a récemment alerté la population face au projet d'un gouverneur d'une des régions de la Tanzanie, Paul Makonda, qui vise la création d'une unité spéciale pour pourchasser les personnes LGBTI.

Ce serait une équipe de policiers, de professionnels des médias et de membres de l’Autorité de réglementation des communications de Tanzanie qui serait mandatée pour identifier et arrêter les personnes suspectées d'être lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres ou intersexuées. Cette traque devait débuter dans la semaine du 5 novembre. La population a déjà été invitée à dénoncer ceux qu'elle suspecte de faire partie de la communauté LGBTI.

Le gouvernement tanzanien, quant à lui, s'est dissocié de cette initiative et affirme qu'il « continuera à respecter toutes les conventions internationales en matière de droits de l'homme auxquelles il fait partie ». Cependant, ce pays qui criminalise l’homosexualité est reconnu pour son absence de reconnaissance et de respect des droits des minorités sexuelles.

Référence
https://information.tv5monde.com/afrique/tanzanie-le-gouvernement-se-dissocie-de-la-campagne-anti-gay-d-un-gouverneur-269495 

Source
https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2018/11/tanzania-dangerous-plans-for-homophobic-task-force-must-be-abandoned-immediately/ 

Tanzanie, LGBTI, Paul Makonda, persécution, Amnesty International, droits de l'homme, homosexualité, homophobie, minorités sexuelles

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.