Flickr.com/Ted Eytan - Photo modifiée par Les 3 sex*

La protection des droits des personnes LGBTQ+ pourrait compromettre l’AEUMC

19 novembre 2018
px
text

Le 30 novembre prochain, les dirigeants des trois pays concernés doivent se rencontrer pour signer l’accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC). Toutefois, La Presse rapporte qu’une quarantaine d’élus conservateurs demandent à Trump de ne pas apposer sa signature, car l’entente telle qu’elle est présentement rédigée octroierait une protection des droits des personnes LGBTQ+. D’après eux, cette tendance au « commerce progressiste », encouragée par le gouvernement canadien par le biais d’inclusion de politiques sociales dans un accord économique, entraverait la souveraineté de leur pays.

On se rappelle d’ailleurs que, dernièrement, le département américain de la Santé a indiqué qu’il envisageait de revenir sur la définition de l’identité sexuelle comme étant strictement liée au sexe assigné à la naissance et aux organes génitaux, de manière immuable.

D’ici deux semaines, d’autres obstacles devront être surmontés avant la signature officielle, entre autres par rapport aux tarifs douaniers imposés sur l’acier et l’aluminium par le gouvernement américain.

Références
https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201811/16/01-5204553-aeumc-et-protection-des-droits-lgbtq-des-elus-americains-sopposent.php 
https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201810/21/01-5201124-washington-envisage-de-revenir-sur-la-definition-des-personnes-transgenres.php 

Source
Non applicable

États-Unis, Canada, Mexique, Trump, LGBTQ+, droits, identité sexuelle, gouvernement, politiques sociales

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.