Flickr.com/igemhq - Photo modifiée par Les 3 sex*

Un projet de contraception bactérienne remporte l'or à l'iGEM

21 novembre 2018
px
text

Un groupe d'étudiants de Montpellier ont remporté le premier prix du concours iGEM (International Genetically Engineered Machine) organisé par le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Leur projet, le « Vagineering » est un nouveau type de contraception qui modifierait la flore vaginale pour la rendre spermicide.

Plus précisément, c'est la bactérie Lactobacillus jensenii qui est visée. Elle fait déjà partie de la flore vaginale humaine et, avec quelques modifications génétiques, il serait possible de lui faire sécréter des molécules qui inhiberaient la motricité des spermatozoïdes.

Ce prix va pouvoir permettre aux étudiant.e.s de poursuivre leurs recherches sur cette nouvelle contraception qu'ils souhaitent « non invasive et sans les effets secondaires dévastateurs de la pilule ».

Ce n'est pas tout. D'autres avenues sont aussi explorées. Par exemple, d'autres modifications sur les gènes de la bactérie pourraient permettre de détecter des problèmes causés par des maladies (mycoses, ITSS, endométriose, etc.) et assurer un bon maintien de la flore vaginale.

Référence
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/montpellier/montpellier-projet-contraception-bacterienne-vagineering-medaille-boston-1575788.html 

Sources
http://2018.igem.org/Team:Montpellier 
https://fr.ulule.com/igem-montpellier/ 

iGEM, concours, étudiants, contraception, flore vaginale, bactérie, génétique, Montpellier, MIT

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.