Flickr.com/Liene Sturaine- Photo modifiée par Les 3 sex*

Association entre le harcèlement sexuel, l’agression sexuelle et la santé physique et mentale des femmes d’âge mûr

24 janvier 2019
Karolanne O'Keefe
px
text

Date de publication
Janvier 2019

Résumé original

Les femmes ayant des antécédents de harcèlement sexuel ou d'agression sexuelle ont-elles une pression artérielle plus élevée, des symptômes dépressifs, une anxiété accrue et un sommeil plus pauvre que les femmes sans ces antécédents?

Nous avons voulu enquêter sur l'association entre le harcèlement sexuel, l’agression sexuelle et la pression artérielle, l'humeur, l'anxiété et le sommeil chez les femmes dans la quarantaine.

Des femmes non-fumeuses et sans maladie cardiovasculaire ont été recrutées dans la communauté pour enregistrer leurs mesures physiques (pression artérielle, hauteur, poids), leurs antécédents médicaux et subir des évaluations psychosociales au format questionnaire (harcèlement sexuel au travail, agression sexuelle, dépression, anxiété, sommeil).

Parmi les 304 femmes non-fumeuses âgées de 40 à 60 ans qui ont participé à l'étude, toutes étaient exemptes de maladies cardiovasculaires cliniques, et l'âge moyen (SD) était de 54,05 (3,99) ans. Au total, 19 % ont signalé des antécédents de harcèlement sexuel au travail (n = 58), et 22% ont rapporté des antécédents d'agression sexuelle (n = 67). Le harcèlement sexuel était lié à des probabilités significativement plus grandes d'hypertension de stade 1 ou 2 chez les femmes qui ne prenaient pas d'antihypertenseurs (ratio [OR], 2,36; 95 % IC, 1.10-5.06; P = .03) ainsi que de sommeil cliniquement médiocre (OR, 1,89; 95 % IC, 1,05- P = .03), après ajustement pour les covariables. L'agression sexuelle a été associée à des probabilités significativement plus élevées de symptômes dépressifs cliniquement élevés (OR, 2,86; 95 % IC, 1,42-5.77; multivariable P = .003), d’anxiété cliniquement pertinente (OR, 2,26; 95 % IC, 1,26-4.3; P = .006), et de sommeil cliniquement médiocre (OR, 2,15; 95 % IC, 1,23-P. 100; multivariable = .007), après ajustement pour les covariables.

Le harcèlement sexuel et l'agression sexuelle sont des expériences répandues chez les femmes de la quarantaine. Le harcèlement sexuel était associé à une pression artérielle plus élevée et à un sommeil plus pauvre. L'agression sexuelle a été associée à une santé mentale et à un sommeil plus pauvre. Nous soutenons que les efforts visant à améliorer la santé des femmes devraient viser le harcèlement sexuel et la prévention des agressions.

Référence
C. Thurston, R., Chang, Y., A.Matthews, K., Von Kanel, R., et Koenen, K. (2019). Association of sexual harassment and sexual assault with midlife women’s mental and physical health. JAMA Internal Medicine,179(1). DOI : 10.1001/jamainternmed.2018.4886.

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs:
https://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/fullarticle/2705688 

Harcèlement sexuel, agression sexuelle, santé mentale, femmes, santé physique, humeur, anxiété, sommeil

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.