Flickr.com/Artur Potosi - Photo modifiée par Les 3 sex*

Les hommes avec des antécédents d'abus sexuels dans l’enfance: les expériences de divulgation et les liens avec la santé mentale

7 février 2019
Karolanne O'Keefe
px
text

Date de publication
Mars 2019

Résumé original

Il existe un nombre limité de recherches portant sur les expériences de divulgation des hommes qui ont connu des abus sexuels au cours de l'enfance et sur la façon dont ces expériences pourraient influer sur la santé mentale.

L'étude actuelle décrit les expériences de divulgation des hommes et examine le rôle des caractéristiques de divulgation sur le bien-être mental (les comportements internalisés et externalisés et la consommation de substances, la résilience).

Des hommes (N = 253) de partout au Canada et aux États-Unis ont été recrutés par le biais de sites Web s’adressant aux hommes ayant des antécédents d’abus sexuels. Les hommes âgés de 18 à 59 ans ont complété anonymement une étude en ligne sur les abus sexuels qu’ils ont vécus, leurs expériences de divulgation et les conséquences en matière de santé mentale.

Les résultats indiquent que 77,9 % des hommes ont divulgué les sévices sexuels subis, bien qu'ils aient attendu une moyenne de 15,4 ans avant de partager leur expérience. Une fois divulgués, 64,4 % des hommes ont rapporté une réponse positive (ex : soutien), tandis que 35,6 % ont rapporté une réponse négative (ex : blâme). Les analyses de régression indiquent qu'un plus grand retard dans la divulgation prédit des comportements externalisés plus importants (B =. 49, p < .05), bien qu'il s'agit d'un petit effet (f 2 de Cohen = 0,02). Des variables de divulgation supplémentaires ont été associées aux composants des comportements externalisés (comportements agressifs et non-respect des règles) et internalisés (plaintes somatiques).

Ces résultats se doivent d’être répliqués dans des études ultérieures. Cependant, ils suggèrent que des efforts doivent être entrepris pour remédier aux obstacles qui empêchent les hommes de divulguer les sévices sexuels subis et pour s'assurer que ces hommes sont soutenus une fois qu'ils divulguent.

Référence
Romano, E., Moorman, J., Ressel, M., et Lyons, J. (2019). Men with childhood abuse histories : disclosure experiences and links with mental health. Child Abuse & Neglect, 89. DOI : /10.1016/j.chiabu.2018.12.010.

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs:
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0145213418304551 

Abus sexuel, enfant, maltraitance, homme, santé mentale, dévoilement, résilience, consommation de substances

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.