Les personnes lesbiennes, gais et bisexuelles plus à risque de violence

1 juin 2018
px
text

Selon les données de l’Enquête sociale générale (ESG) de 2014 sur la sécurité des Canadiens (victimisation), publiées jeudi, les personnes lesbiennes, gaies et bisexuelles sont plus à risque que les personnes hétérosexuelles d’avoir subi de la violence dans les 12 derniers mois. Le terme violence correspond à des voies de fait, des agressions sexuelles ainsi que des vols qualifiés. Cela représente 267 incidents pour 1000 personnes chez les personnes bisexuelles et 142 incidents pour 1000 personnes chez les personnes lesbiennes et gaies.

Plus spécifiquement, les personnes bisexuelles sont neuf fois plus susceptibles que les personnes hétérosexuelles de vivre une agression sexuelle, c’est-à-dire 151 incidents pour 1000 personnes comparés à 17 incidents pour 1000 personnes.

À noter que la partie sur l’orientation sexuelle de l’ESG ne s’adressait qu’aux répondants adultes.

Référence
Non applicable

Source
https://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/180531/dq180531d-fra.htm

LGB, homosexualité, bisexualité, violence, Enquête sociale générale, victimisation

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.