flickr.com/CasinoConnection - Photo modifiée par Les 3 sex*

L’État de Géorgie vote pour une loi contraignante concernant l’IVG

2 avril 2019
px
text

Vendredi dernier, les députés de l’État de Géorgie auraient voté une loi contre l’interruption volontaire de grossesse (IVG), qui serait, selon La Presse, la plus contraignante des États-Unis.

Brian Kemp, le gouverneur républicain de l’État de Géorgie aurait affirmé : « La Géorgie attache une grande valeur à la vie. Nous défendons les innocents et parlons au nom de ceux qui ne peuvent pas parler pour eux-mêmes ».

L’État conservateur qui demeure religieux aurait effectivement voté une loi antiavortement, et ce, à partir du moment où il peut y avoir détection d’un rythme cardiaque chez le fœtus. Or, d’après La Presse, cette détection serait possible dès la sixième semaine de grossesse, donc avant que la plupart des personnes enceintes apprennent leur grossesse.

Bien que cette loi exclurait les cas de complications médicales, elle n’épargnerait toutefois pas les cas d’inceste, ni les victimes d’agression sexuelle.

La « loi du battement de cœur » serait fortement critiquée par les associations de défense des droits humains. Selon ces associations, cette loi irait à l’encontre de la légalisation de l’IVG aux États-Unis, en 1973, à condition que l’embryon ne soit pas viable.

Référence
https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201903/30/01-5220194-la-georgie-vote-loi-antiavortement-la-plus-contraignante-des-etats-unis.php

Source
Non applicable

droits, santé sexuelle, politique, États-Unis, lois, avortement, interruption volontaire de grossesse, IVG, femmes, corps, liberté, conservateur, Trump, républicains, pouvoir

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.