flickr.com/TabithaBlue - Photo modifiée par Les 3 sex*

Détresse, souffrance ou violence obstétricale lors de l’accouchement : perspectives des intervenantes communautaires membres du Regroupement Naissance-Renaissanc

11 janvier 2017
px
text

Détresse, souffrance ou violence obstétricale lors de l’accouchement : perspectives des intervenantes communautaires membres du Regroupement Naissance-Renaissance

Autant sur la scène provinciale qu’internationale, la question des violences commises à l’endroit des femmes est un enjeu capital. L’une de ses formes les moins documentées et les plus taboues, la violence obstétricale, gagne en importance dans le discours des groupes de défense des droits des femmes et de certaines organisations internationales. Par le biais de différents moyens tels que la création de chartes, de documents et sites d’informations, de blogues permettant le partage d’expériences, ils appellent à une sensibilisation accrue et à la dénonciation de cette forme de violence. Les conséquences de cette violence s’observent en premier lieu chez les femmes qui en sont victimes, mais aussi chez leur partenaire, leur famille, les intervenant.es qui les côtoient et le système de soins de santé.


Au Québec, l’organisme Regroupement Naissance-Renaissance (RNR) milite depuis les années 1980 pour la reconnaissance, le pouvoir et l’engagement des femmes dans tous les aspects de leur expérience périnatale. Les intervenantes communautaires qui travaillent au sein des organismes membres de ce regroupement se sentent parfois démunies face aux expériences de détresse, souffrance ou violence vécues par les femmes lors de l’accouchement. Afin de répondre au besoin exprimé de mieux cerner les besoins de formation des membres du RNR au sujet de cette problématique émergente qu’est la violence obstétricale, cette recherche a deux objectifs : 1) identifier les perceptions des intervenantes communautaires et leurs pratiques actuelles face aux questions de détresse, souffrance ou violence vécue lors de l’accouchement et 2) dégager leurs besoins de formation, plus particulièrement les savoirs à développer et les stratégies d’action à privilégier. Pour répondre à ces objectifs, une collecte de données qualitatives s’est effectuée entre mai et décembre 2015 auprès de participantes provenant de 19 organismes communautaires en périnatalité au Québec, membres affiliés ou sympathisants du RNR. Lors de huit groupes de discussion s’appuyant sur une grille d’entrevue semi-directive, 29 participantes provenant de 8 régions administratives du Québec ont été rencontrées. Les rôles et fonctions exercés par les participantes sont diversifiés : marraine d'allaitement, accompagnante à la naissance, infirmière, sage-femme ou intervenante dans un groupe communautaire en périnatalité. L'équipe de recherche s'est appuyée sur l'analyse thématique inductive pour appréhender les données recueillies, à l'aide du logiciel Nvivo 11.


Plusieurs représentations des expériences de détresse, souffrance ou violence vécues lors de l’accouchement émanent de l’analyse de ces groupes de discussion, notamment l’absence de processus de recherche de consentement libre et éclairé et d’information complète donnée aux femmes qui accouchent ; le manque de respect à l’égard des femmes qui accouchent; la prise de pouvoir des professionnels de la santé sur les femmes; le manque d’accès ou accès limité aux alternatives à l’accouchement médicalisé et la difficulté à reconnaître une expérience de détresse, souffrance ou violence. Pour contrer cette violence et ses répercussions, les intervenantes tentent des interventions préventives et de soutien, ancrées principalement dans une approche d’autonomisation (empowerment) tout au long de la période périnatale. Par exemple, les intervenantes misent sur la période prénatale pour informer les
femmes de leur corps, de leurs droits et de leurs options. D’autres moyens utilisés sont l’accompagnement lors des visites médicales, un moyen de surmonter le déséquilibre de pouvoir (ou de ré-équilibrer le pouvoir) ; la création d’alliances avec le personnel médical ou le.la partenaire pendant l’accouchement pour cultiver la collaboration ; la création d’espaces d’écoute pour favoriser l’expression du vécu chez la femme en période postnatale ; et le soutien de l’exercice du droit de parole chez les femmes et les couples par la dénonciation en période postnatale. Malgré tout, les intervenantes font face à plusieurs difficultés ou défis lors des situations de détresse, souffrance ou violence, d’où leurs besoins d’information, de réflexion, de sensibilisation et de formation afin d’être mieux outillées.


Ces résultats font écho aux écrits s’étant intéressé aux expériences de violences vécues lors de l’accouchement, tant sur le plan de ses composantes que des différentes manifestations répertoriées (Bohren et coll., 2015, Bowser et Hill, 2010). Il constitue un apport novateur sur le plan du développement des connaissances en faisant entendre la voix d’intervenantes qui accompagnent les femmes lors de cette période importante et qui témoignent vivre elles-aussi des répercussions négatives de ces violences. Malgré les limites inhérentes à un projet de recherche qualitatif exploratoire, il constitue une incursion pertinente et nécessaire dans ce champ de savoirs aux intersections des violences systémiques et des violences faites aux femmes. D’autres recherches seront nécessaires pour mieux comprendre cette forme de violence.

Référence
Lévesque, S., Bergeron, M., Fontaine, L., Rousseau, C. (2016). Détresse, souffrance ou violence obstétricale lors de l’accouchement : perspectives des intervenantes communautaires membres du Regroupement Naissance-Renaissance.Regroupement Naissance-Renaissance. DOI : 10.13140/RG.2.2.33053.51682.


Pour accéder à la production scientifique entière
https://www.researchgate.net/publication/311846908_Detresse_souffrance_ou_violence_obstetricale_lors_de_l%27accouchement_perspectives_des_intervenaRenaissance

les 3 sex, revue sexologique, sexe, sexualité, sexologie, français, violences obstétricales, détresse, souffrance, accouchement

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.