unsplash.com/MatthewTRader - Photo modifiée par Les 3 sex*

Un nouveau moyen de transmission du VIH confirmé en lien avec les drogues injectables

30 avril 2019
px
text

Selon le Global News, des nouvelles études du Lawson Health Research Institute et du Western University démontreraient pour la première fois que le VIH pourrait être transmis par le simple partage d’équipement de préparation de drogues, et ce, sans même s'échanger les aiguilles ni les seringues.

Cependant, les scientifiques auraient transmis une façon brève et efficace pour éliminer le virus, et donc prévenir la transmission. Il suffirait de chauffer l’équipement, pendant 10 secondes, à l’aide d’un briquet pour cigarettes.

Pour obtenir ces résultats, les chercheur.e.s auraient interviewé 119 utilisateur.trice.s de drogues injectables. Il aurait été découvert que ceux et celles qui partageaient leur équipement étaient 22 fois plus à risque de contracter le VIH. Global News précise que l’équipement inclurait le « cooker » en métal et le filtre, par exemple.

Plus précisément, les utilisateur.trices de drogues injectables réutiliseraient leur équipement après avoir consommé de l’hydromorphone à libération contrôlée, et selon l’article de Global News, ce narcotique possèderait des propriétés qui permettraient au VIH de survivre sur l’équipement.

Alors que la majorité des personnes savent qu’il ne faut pas partager les aiguilles, plusieurs utiliseraient la même aiguille plusieurs fois, ce qui risquerait de contaminer le reste de l’équipement.

Référence
https://globalnews.ca/news/5204335/london-ont-researchers-confirm-new-method-of-hiv-transmission-and-provide-prevention-technique/

Source
Non applicable

VIH, ITSS, transmission, drogues injectables, science, recherches, prévention, drogues, santé sexuelle, sensibilisation, réduction des méfaits

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.