madventures.me/M’s Adventure – Photo modifiée par Les 3 sex* - Utilisation équitable

Bangladesh : les marié.e.s n’auront plus à confirmer leur virginité

28 août 2019
px
text

Depuis 2014, au Bangladesh, des organisations de défense des droits de la personne luttent contre l’obligation des femmes musulmanes de préciser, sur leur certificat de mariage, si elles sont vierges ou non. De nos jours, environ 90 % de la population bangladaise adhère à l’Islam. Considérant la situation des femmes dans ce pays, cette pratique est considérée discriminatoire par plusieurs.

Depuis 1961, la loi régissant le mariage obligeait les marié.e.s à choisir entre les options de vierge, divorcé.e, ou veuf.ve lors de la production du certificat de mariage du couple. Toutefois, le 25 août dernier, la Cour suprême du pays a rendu un jugement concernant cette situation. En effet, la cour ordonne présentement au gouvernement d’éliminer la mention «vierge» du certificat de mariage. 

À l’avenir, le terme «vierge» sera remplacé par la mention de «non-marié» ou «non-mariée» dans le choix de statut. De plus, tous les certificats émis précédemment seront modifiés. Cette loi entrera en vigueur au mois d’octobre environ, lorsque le juge rendra son jugement officiellement.  

Référence
https://www.lapresse.ca/international/asie-et-oceanie/201908/26/01-5238752-bangladesh-le-terme-vierge-devra-etre-ote-des-certificats-de-mariage.php

Source
Non applicable

 

Mariage, droit humain, droit à la vie privée, Bangladesh, femme, discrimination, Cour suprême

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.