reshot/Teeraphat Sirisatonpun – Photo modifiée par Les 3 sex*

Une sociologue québécoise dénonce l’éducation à l’hétéronormativité

28 août 2019
px
text

Le 27 août 2019, la sociologue Gabrielle Richard a publié un livre intitulé: Hétéro l’école ? Plaidoyer pour une éducation antioppressive à la sexualité. Cet essai fait état de l’éducation sexuelle dans les écoles québécoises et françaises. L’auteure spécialisée dans le domaine considère que les valeurs véhiculées aux jeunes alimentent une vision hétéronormative de la sexualité et de l’identité. Ce constat n’est pas étonnant considérant le peu de temps alloué à l’éducation sexuelle dans les écoles et la sensibilité qu’a la société à aborder le sujet.

La sociologue souligne que le cours d’éducation à la sexualité est très incomplet et forme des élèves ignorant.e.s sur plusieurs sujets tels que l’identité de genre et l’orientation sexuelle. Les notions de consentement, de confiance et de plaisir ne seraient pas abordées.  « Que ce soit en France, au Québec ou dans d’autres sociétés occidentales, l’éducation à la sexualité se fait surtout dans une perspective sanitaire et préventive.

Ce discours témoigne de l’inconfort de plusieurs face à ces sujets et alimente des tabous qui perdurent depuis trop longtemps. Les enseignements nient la réalité de plusieurs jeunes, la communauté LGBTQ+ par exemple, laissant présager qu’ils sont hors normes. 

Ainsi, Mme Richard accuse le gouvernement de ne pas s’occuper plus sérieusement du dossier. Afin de prendre en charge ces jeunes, cette dernière propose d’établir des balises claires pour une éducation sexuelle inclusive et en adéquation à notre réalité pluraliste.    

Référence
https://www.ledevoir.com/societe/education/561339/ecole-heterosexualite 

Source
Non applicable 

 

Éducation, Hétéronormativité, Sexualité, Sociologie, Identité de genre, Orientation sexuelle, Éducation à la sexualité, Québec, France

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.