pexels.com/Element5 Digitals – Photo modifiée par Les 3 sex*

Un Libéral s’excuse pour des propos sexistes et homophobes

9 octobre 2019
px
text

Cette semaine, le Toronto Sun a dénoncé Jaime Battiste, candidat libéral, pour avoir tenu des propos sexistes, homophobes et racistes sur son compte Twitter dans les dernières années.  

Après avoir retiré l’accès à ses comptes, ce dernier aurait refusé toute demande d’entrevue.

En tant que candidat, il a diffusé un communiqué d’excuses. Dans celui-ci, Jaime Battiste plaide des événements de vie difficile et s’excuse pour son humour déplacé. Le candidat insiste sur le fait que ses paroles ne représentent pas la personne qu’il est aujourd’hui.

Justin Trudeau, chef du parti, a désigné les paroles de son candidat tout à fait inacceptables. Nonobstant, il aurait décidé qu’aucune sanction ne serait octroyée.

Moins d’une semaine après avoir expulsé une candidate pour des paroles homophobes, les Conservateurs se sont prononcés à ce sujet. Selon eux, un candidat ayant de tels propos ne devrait pas avoir le privilège de siéger en chambre. Ils vont même jusqu’à réprimander Trudeau pour son « faux féminisme ».  

Depuis le 30 septembre dernier, la mise en candidature pour les élections est fermée. De ce fait, si les Libéraux expulsaient Jaime Battiste, le Parti se verrait dans l’impossibilité de le retirer du bulletin de vote.
Dans les derniers jours, le Parti vert a expulsé une candidate en raison de publications anti-avortement sur les réseaux sociaux. À cause de la date limite, celle-ci apparaîtra sur le bulletin de vote, mais les Verts ne la considèrent plus comme l’une des leurs. 

Références
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1333706/jaime-battiste-propos-discriminatoires-parti-liberal-justin-trudeau
https://www.cbc.ca/news/politics/green-party-glengarry-prescott-russell-abortion-1.5311705

Source
Non applicable

Campagne électoral, Élection, Anti-avortement, Homophobie, Sexisme, Discrimination, Réseaux sociaux

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.