unsplash/David White – Photo modifiée par Les 3 sex*

Polémique entourant l’orientation sexuelle des girafes

31 octobre 2019
px
text

The Guardian rapporte que Dawn Butler, secrétaire de Shadow Women and Equities et membre du Parti travailliste britannique, a soulevé la controverse au Royaume-Uni en affirmant que 90 % des girafes sont homosexuelles.

La politicienne a utilisé cette statistique pour faire valoir que l’homosexualité est un comportement naturel ne devant pas faire l’objet de discrimination. « Nous devons accepter les gens pour qui ils sont et leur permettre d’être authentiques », a-t-elle déclaré lors des PinkNews Awards.

Ce discours s’est attiré les foudres de certaines personnalités politiques, dont le député britannique Jeremy Corbyn, et de quelques spécialistes de la question animale. « Nous ne pouvons pas certifier que des girafes sont gays. En fait, lorsqu’elles se lèchent et se frottent le cou, c’est pour affirmer leur pouvoir sur l’autre. Il ne s’agit pas d’affection, mais bien d’un comportement de domination », a expliqué Stephanie Fennessy, la directrice de la Giraffe Conservation Foundation en Namibie.

C’est toutefois un autre son de cloche qu’a fait entendre la Dre Natalie Cooper, une chercheuse en sciences naturelles. Selon cette dernière, les rapprochements entre les girafes de même sexe ne sont pas toujours des comportements agressifs et incluent parfois de la stimulation génitale. Cooper croit néanmoins qu’il est erroné de parler d’homosexualité chez ces animaux. « L’orientation sexuelle est un concept qui ne s’applique qu’aux êtres humains », estime-t-elle.

Référence
https://www.theguardian.com/science/shortcuts/2019/oct/29/99-per-cent-giraffes-gay-loving-looks-misunderstood 

Source
Non applicable

Polémique, orientation sexuelle, homosexualité, girafes, Dawn Butler, Royaume-Uni, Shadow Women and Equities, Parti travailliste, Jeremy Corbyn

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.