nursingclio – Photo modifiée par Les 3 sex*

Éducation à la sexualité : vague d’exemptions en Outaouais

6 novembre 2019
px
text

Les parents de la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO) auraient été nombreux à demander l’exemption au cours d’éducation à la sexualité pour leurs enfants. À travers la province, 540 demandes auraient été déposées et 237 élèves en auraient été dispensé. De ces demandes acceptées, 81 % concerneraient des élèves de la CSPO.

Pour le ministère de l’Éducation, deux raisons peuvent expliquer l’exemption : lorsque le cours pourrait porter atteinte à l’état psychologique ou lorsque cela menace une liberté ou un droit fondamental.

L'organisme Parents engagés de l’Outaouais (PARENGO) explique que s’il y a un taux si élevé dans leur région, c’est que les parents se sont regroupés. Ceux-ci considèrent qu’on n’a pas pris le temps de les consulter. Selon eux, ils devraient avoir un mot à dire sur ce qui est enseigné en matière de sexualité surtout lorsque la vie religieuse est importante au sein de la famille.

La présidente du Syndicat de l’enseignement de l’Outaouais pense que le gouvernement n’aurait pas adéquatement conscientisé les parents et formé le corps enseignant pour ce nouveau cursus. L’arrivée « rapide et désordonnée » des cours aurait inquiété les parents qui ont décidé de s’allier.

Pour sa part, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, considère que chaque jeune devrait bénéficier de ces enseignements. À son avis, l’argument religieux n’est pas suffisant pour retirer un.e jeune du cours à l’éducation sexuelle. Ce dernier aurait pris contact avec la commission scolaire pour comprendre le mouvement de masse à l’encontre des cours à l’éducations sexuelle. 

Référence 
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1375936/retraits-cours-sexualite-enfants-ecole-cspo-outaouais-ministre-education

Source
Non applicable

Éducation sexuelle, Québec, Outaouais, Ministère de l’éducation, École, Parent, Religion Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.