unsplash/Ali Tawfiq – Photo modifiée par Les 3 sex*

Les lettres d’excuses officielles de la Purge LGBTQ+ commencent à arriver

26 novembre 2019
px
text

Dans les dernières semaines, deux ans après les excuses officielles du premier ministre canadien Justin Trudeau aux ancien.ne.s membres LGBTQ+ des Forces armées canadiennes, de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et des différents ministères de la fonction publique, les premières lettres d’excuses du gouvernement canadien commencent à arriver  dans les boîtes aux lettres.

Les excuses dédiées aux victimes de persécution policière et de répression durant la Purge LGBTQ+ marquent un pas majeur dans le processus de réconciliation entre le gouvernement fédéral, responsable des événements traumatiques causés durant cette période, et des ancien.ne.s membres de l’armée canadienne, de la GRC et de la fonction publique.

La Purge LGBTQ+ au Canada s’étend majoritairement des années 50 jusqu’au début des années 90. Cette époque est ravagée par une hétéronormalisation des fonctionnaires, des membres de la GRC et des Forces armées canadiennes, réalisée à travers des renvois, des mutations, des rétrogradations, ainsi que l'absence des possibilités de promotions, entre autres types de discrimination. Ces types d'homophobie, de biphobie et de transphobie commanditées par l’état ont brimé la liberté et le succès de nombreuses Canadiennes et de nombreux Canadiens jusqu’à ce que la politique expresse de discrimination institutionnelle soit abolie en 1992 grâce à Michelle Douglas, une militante lesbienne.

Les lettres d’excuses attendues depuis plusieurs décennies sont aussi accompagnées de réparations sous forme de compensation financière totalisant 110 millions de dollars divisés entre les personnes affectées. Le gouvernement fédéral a aussi annoncé un fonds de 15 millions de dollars pour des projets de commémoration dans la capitale construits d’ici 2024 afin de ne jamais oublier ou reproduire la Purge. Certaines victimes de la Purge LGBTQ+ sont cependant toujours en attente de leur Citation Fierté Canada.

Référence
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1403518/purge-lesbiennes-gais-trans-queer-armees-canada-excuses

Source
http://lgbtpurge.com/fr/sur/

Purge LGBTQ+, Michelle Douglas, militantisme, réparations, processus de réconciliation, droits LGBTQ+, hétéronormalisation de l’état, excuses officielles, Justin Trudeau, GRC, Forces canadiennes, fonction publique, hétéronormativité, hétérosexisme

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.