pexels/Pixabay – Photo modifiée par Les 3 sex*

Les implants mammaires texturés davantage liés au cancer

16 janvier 2020
px
text

Depuis mai 2019, Santé Canada interdit la vente de prothèses Biocell d’Allergan, le plus grand fournisseur d’implants mammaires texturés au pays. Les données des dernières années nous indiquent que les prothèses texturées seraient davantage associées au lymphome anaplasique à grandes cellules « un cancer rare, mais grave ». 

Au Québec, on estime qu’environ 15 000 personnes portent ce type d’implant. Dernièrement, les personnes ayant été opérées au sein du réseau public ont été avisées des risques associés à leur prothèse. Toutefois, la moitié de ces personnes n'ont pas été contactées puisqu'elles avaient été opérées dans une clinique privée.

L’angoisse se fait ressentir chez plusieurs personnes qui ne savent même pas quel type d’implant se retrouve à l’intérieur de leur corps. Effectivement, au Québec, selon la Loi sur l’accès à l’informations et la Loi sur la protection des renseignements personnels, un dossier médical peut être détruit après cinq ans. Face à cette impasse, plusieurs pensent à explanter leur prothèse pour s’assurer de ne pas être à risque.  

Depuis quelques années, le Collège des médecins réclame un registre obligatoire pour l’ensemble des prothèses. Ainsi, l’information pourrait être conservée indépendamment du délai de conservation des dossiers. Notre échéance est la plus courte au pays, où la moyenne provinciale de conservation des informations médicales est d’une dizaine d’années.  

Références
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1465514/implants-mammaires-types-information-dossier-medical-clinique
https://www.cbc.ca/news/health/breast-implants-rare-1.5422457

Source
Non applicable

prothèse mammaire, implant texturé, Collège des médecins, Biocell, Allergan, cancer, informations médicales, Québec

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.