pexels/Pixabay – Photo modifiée par Les 3 sex*

Éviter le stress prénatal en situation de crise

26 mars 2020
px
text

Selon les données actuelles, les personnes enceintes ne seraient pas plus à risque de contracter la COVID-19 ou de souffrir de ses complications. Toutefois, le stress que vivent ces personnes pourrait avoir des effets à long terme sur le développement de l’enfant.  

Suzanne King est professeure et chercheuse en psychiatrie. Elle s’intéresse au développement des enfants exposé.e.s au stress prénatal. Chez les humains, les impacts du stress prénatal  sont principalement étudiés en contexte de désastre naturel. En ce sens, lors de la crise du verglas en 1998, King a effectué son étude la plus connue. Cette étude longitudinale montre que les enfants exposé.e.s au stress maternel sont plus à risque de présenter des problèmes de santé au cours de leur vie. Suzanne King considère que « l’étendue de la situation [de la COVID-19] est semblable, ou même pire [que la crise du verglas de 1998] ».

Lorsqu’une personne enceinte vit beaucoup de stress ou d’anxiété, les hormones sécrétées en réponses à ses stresseurs voyagent jusqu’au foetus. Par conséquent, le cerveau du bébé est programmé pour faire face à un environnement menaçant et cela augmente la réactivité de l’enfant face au stress.

Les travaux de Suzanne King montrent que les personnes enceintes qui voient la situation de manière plus positive présentent moins de problèmes de santé mentale et il y a donc moins d’impact négatif sur le développement de l’enfant. En conséquence, elle recommande aux personnes enceintes d’accepter l’aide qu’on leur offre, de se reposer et surtout de se tenir loin des nouvelles et de la panique. Elle souligne également l’importance fondamentale des partenaires de vie sur le bien-être de la personne enceinte dans une situation d’isolement.

« On ne peut rien faire pour l’état du monde, mais on peut changer notre perception. Trouver ce qui est positif dans cette situation. »

Références
https://www.lapresse.ca/societe/sante/202003/23/01-5266062-covid-19-femmes-enceintes-isolez-vous-des-nouvelles-angoissantes.php
https://plus.lapresse.ca/screens/234825ae-2f61-4b4b-973b-7da3613ee89c__7C___0.html

Source
https://www.nature.com/articles/nrn2639

stress prénatal, crise, COVID-19, anxiété, crise verglas, Québec, Suzanne King, soutien social, développement de l’enfant

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.