pexels/Cottonbro – Photo modifiée par Les 3 sex*

COVID-19 : seul.e pour avorter

20 octobre 2020
px
text

En raison de la pandémie, il est impossible depuis plusieurs mois d’être accompagné.e dans les hôpitaux lors de nombreux rendez-vous médicaux, notamment pour les interruptions de grossesse. De plus, les délais continuent de s'allonger pour obtenir un tel service.

Sylvie Pedneault, directrice générale de SOS Grossesse, est consciente que les règles liées à la COVID-19 doivent être appliquées, mais elle souhaiterait qu’il existe des ajustements pour mieux servir les personnes qui sont seules face aux choix de garder un.e enfant, se tourner vers l’adoption ou demander une interruption de grossesse. Au moins, il est possible d’être accompagné.e lors des échographies obstétricales et des accouchements, mais ce ne sont pas tous les hôpitaux qui le permettent.

Mme Pedneault a remarqué une augmentation des visites sur le site web de l’organisme depuis mars 2020. Elle indique que les gens se demandent même parfois s’il est encore possible de se faire avorter à l’heure actuelle. L’organisme continue de proposer un service d’aide par clavardage et une ligne d’écoute téléphonique pour toute personne ayant des questions.

Référence
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1741993/interruption-grossesse-accompagnement-parents-femmes-covid 

avortement, seul.e, Québec, hôpitaux, COVID-19, pandémie, accompagnement, aide, bien-être, choix, décision, services médicaux, service de soutien, coronavirus, santé sexuelle

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les abonné.e.s peuvent commenter.