flickr.com/John O’Nolan - Photo modifiée par Les 3 sex*

Les propriétés psychométriques de la «gender nonconformity teasing scale chez les hommes gays et bisexuels

11 septembre 2018
Karolanne O'Keefe
px
text

Date de publication
Septembre 2018

Résumé original

Les jeunes appartenant aux minorités sexuelles subissent plus d'intimidation que leurs pairs hétérosexuels, et l'intimidation anti-gaie est associée positivement à la détresse psychologique. Le harcèlement anti-gai peut également impliquer d'être victime d'intimidation verbale pour cause de non-conformité sexuelle, ce qui est fréquent chez les jeunes de minorités sexuelles. Malgré sa pertinence pour la santé mentale des hommes gais et bisexuels (GBM), il n’existe pas d’échelle présentant des propriétés psychométriques établies pour évaluer le harcèlement verbal en lien avec la non-conformité de genre chez les enfants.

Dans cette étude, nous avons testé les propriétés psychométriques de la «Gender Nonconformity Teasing Scale» (GeNTS). Dans cette étude transversale, nous avons recruté 304 participants (âge médian de 44 ans, 91 % d’homosexuels identifiés) qui ont répondu à 13 questions, en utilisant une échelle de type Likert à 5 points. Parmi les exemples d'affirmation, on trouve : « Je me suis fait taquiner parce que je jouais avec des filles » et « J'ai été taquiné pour être trop féminin ». Les indices Fit, dans une analyse factorielle exploratoire avec rotation oblique, proposaient une solution à deux facteurs: a) les taquineries relatives au choix des activités sociales et (b) les taquineries basées sur l'expression de genre.

L'échelle était corrélée positivement avec les auto-évaluations de la fréquence des taquineries et de l'intimidation durant l'enfance et de la solitude, de la dépression et de l'anxiété chez les adultes. Le GeNTS est une échelle fiable qui démontre des associations moyennes à fortes avec une détresse psychologique parmi les GBM.

Cette échelle permettra aux chercheurs d'étudier les rapports rétrospectifs sur le harcèlement fondés sur la non-conformité du genre chez les GBM et leurs effets sur la détresse psychologique. Le GeNTS peut également être utile comme outil de dépistage dans les contextes cliniques pour les cliniciens travaillant avec les GBM.

Référence
Adam, Hart, T., W. Noor, S., G. Tulloch, T., Sivagnanasunderam, B., Vernon, J., W. Pantalone, D., Myers, T., Calzavara, L. (2018). The gender nonconformity teasing scale gay and bisexual men. Psychology of Men & Masculinity. DOI : 10.1037/men0000179.

Pour demander la production scientifique entière aux auteurs :
https://www.researchgate.net/publication/327126997_The_Gender_Nonconformity_Teasing_Scale_for_Gay_and_Bisexual_Men

hommes, gays, bisexuels, jeunes, minorité sexuelle, intimidation, détresse psychologique, santé mentale

Commentaires

Connectez-vous ou Créez un compte . Seuls les membres actifs peuvent commenter.